Planète

L'Homo Sapiens vieillit de 35000 ans

ActualitéClassé sous :Terre , omo I , omo II

Des paléontologues australiens et américains ont revu la datation de fossiles humains découverts le long de la rivière Omo au sud de l'Éthiopie.

L'Homo Sapiens vieillit de 35000 ans

Les deux crânes, baptisés Omo I et II, ont été mis au jour en 1967 et datés selon une première évaluation d'environ 130 000 ans par analyse du taux de thorium et d'uranium des huîtres retrouvées dans les sédiments (une datation à l'époque controversée car on pensait que l'homme moderne ne pouvait avoir plus de 100 000 ans).

Mais les nouvelles méthodes disponibles ont conduit Francis Brown, de l'Université de l'Utah, John Fleagle, de la Stony Brook Université (New York), et Ian MacDougall, de l'Australian National University, à une autre conclusion : les deux fossiles, contemporains malgré des différences morphologiques, remonteraient à près de 195 000 ans (à 5 000 ans près).

Les chercheurs se sont notamment focalisés sur le taux de désintégration de l'argon des cristaux de feldspath de sédiments situés juste au-dessous des fossiles et de cendres prélevées nettement au-dessus (à environ 50 mètres) ; les premiers ont indiqué un âge de 196 000 ans et les secondes une limite inférieure de 104 000 ans.

La vitesse de sédimentation de la rivière Omo étant à l'époque très importante, l'âge des restes serait donc plus proche de 196 000 ans. Jusque- là, les plus vieux fossiles humains étaient considérés comme étant ceux découverts à Herto, également en Ethiopie, et évalués entre 154 000 ans et 160 000 ans. Ces travaux confirment les analyses de paléogénétique récentes situant l'origine de l'Homo sapiens moderne entre -150 000 et -200 000 ans.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi