Planète

Les arbres dans les villes : un intérêt non négligeable

ActualitéClassé sous :Terre , arbres , forestation

Une étude de l'organisation à but non lucratif American Forests (Washington) montre qu'un déficit en arbres dans une zone urbaine peut être très coûteux pour la communauté.

En effet, outre leur rôle non négligeable dans le contrôle de la pollution atmosphérique, les arbres régulent efficacement le ruissellement dû aux intempéries ; en leur absence, l'installation de systèmes d'évacuation devient donc indispensable. De même, l'ombre qu'ils apportent contribue à diminuer la température et ainsi à faire baisser la quantité d'électricité consommée par l'air conditionné.

Et pourtant, des données relevées par le satellite Landsat de 1985 à 1995 sur 448 agglomérations et plus récemment sur 40 de ces zones ont révélé une réduction de 10 à 17% du parc arboricole urbain au cours de la dernière décennie, soit 1,7 milliard d'arbres en moins. Ce déficit serait d'ailleurs plus proche des 21% selon American Forests qui tient compte du fait que, pendant toute cette période, les villes ont continué de s'étendre.
Des initiatives locales visant à prendre en compte l'intérêt économique des arbres dans la cité existent toutefois à travers le pays. San Antonio (Texas) vient ainsi de rejoindre Charlotte (Caroline du Nord) et San Diego (Californie) dans le club encore restreint des agglomérations ayant intégré les arbres dans leur schéma d'urbanisation, au même titre que d'autres infrastructures.

Cela vous intéressera aussi