Le terme « souris » est un nom vernaculaire, c'est-à-dire qu'il ne fait référence à aucune classification scientifique précise. © Creativenature.nl, Adobe Stock
Planète

Ces souris ont survécu à l'une des plus puissantes éruptions volcaniques du XXe siècle

ActualitéClassé sous :Souris , Volcan , Eruption

-

[EN VIDÉO] Interview : quels sont les différents types d’éruptions volcaniques ?  Les éruptions volcaniques font sans doute partie des catastrophes naturelles les plus destructrices et les plus spectaculaires. Elles ont lieu toute l’année et presque en permanence sur diverses régions du globe. Futura-Sciences a rencontré Jacques-Marie Bardintzeff, docteur en volcanologie, afin qu’il nous explique comment se déroulent ces éruptions. 

Il y a environ 30 ans, le mont Pinatubo est entré en éruption. Les dégâts qu'il a causés résonnent encore aujourd'hui sur la faune et la flore. Parmi les espèces qu'il abritait, quelques-unes se révèlent particulièrement résistantes. Dont une petite souris.

En 1991, après quelque 500 années de sommeil, le mont Pinatubo (Philippines) est entré dans la deuxième éruption volcanique la plus puissante du XXe siècle. Les dégâts furent tels que ces dernières années, des scientifiques se rendent sur place pour déterminer quelles espèces animales subsistent. Avec une attention particulière sur celles dites endémiques, c'est-à-dire qui ne prospèrent que dans un milieu délimité géographiquement.

L'une de ces espèces est une petite souris, nommée Apomys sacobianus, dont la redécouverte est une heureuse surprise ! « Lorsque le mont Pinatubo a explosé, la dernière chose qui préoccupait probablement quelqu'un était qu'une espèce de souris ne vivait que sur cette seule montagne, et qu'elle aurait peut-être disparu en conséquence », suppose Lawrence Heany, coauteur d'une étude sur la résilience des mammifères de cette montagne. 

Apomys sacobianus est considérée comme une spécialiste des perturbations. Ce qui signifie qu'elle résiste à de grands changements dans son environnement. © Danny Balete, Field Museum

À titre posthume

Identifiée en 1962, Apomys sacobianus est un spécimen « particulièrement intriguant » aux yeux de Lawrence Heany. Il n'est pas certain que cette souris n'ait vécu que sur le mont Pinatubo, mais aucune trace de ses pattes n'a été trouvée dans les montagnes environnantes. Au vu des ravages causés par l'éruption volcanique il y a près de 30 ans, mais encore très visibles, les scientifiques s'attendaient à ce que presque aucune espèce animale n'ait survécu.

Il n'en est rien. Dix-sept espèces ont été documentées. Ce qui inclut huit chauves-souris, sept rongeurs et deux grands mammifères -- des cochons sauvages et des cerfs. Chez les rongeurs, cinq de ces espèces sont originaires du mont Pinatubo ! Surtout, elles étaient présentes en abondance. Dans le cas d'Apomys sacobianus, ce constat est d'autant plus étonnant. La plupart des espèces tolérant de fortes perturbations de leur habitat vivent sur une large zone géographie. Mais les animaux localement endémiques, comme cette souris, « sont généralement considérés par les biologistes de la conservation comme très vulnérables », explique Eric Rickart, l'un des auteurs.

Cette étude, dont les conclusions sont notamment porteuses d'espoir pour les milieux en proie aux flammes ou à la déforestation, a été publiée au nom de trois auteurs. Le troisième, Danilo Balete, est mort prématurément en 2017. « Savoir qu'une espèce autrefois considérée comme vulnérable, voire même au bord de l'extinction, est en fait florissante est le plus bel hommage que nous puissions imaginer faire à Danny », mesure Lawrence Heany.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !