L’été en Australie s’est allongé d’un mois en 50 ans. © Mikalai Bachkou, Adobe Stock

Planète

En Australie, l'été est désormais deux fois plus long que l'hiver

ActualitéClassé sous :Saisons , Australie , Réchauffement climatique

L'été 2019-2020 a été le deuxième plus chaud jamais enregistré en Australie. Ce n'est pas seulement l'intensité de la chaleur qui augmente, mais aussi sa durée : la période estivale s'est allongée de plus d'un mois au cours des dernières décennies, là où l'hiver s'est raccourci de 23 jours.

Incendies monstrueux, chaleur accablante, sécheresse sans précédent... L'Australie serait-elle devenue le nouveau laboratoire du changement climatique ? Une nouvelle étude tend à le prouver.

Le think thank Australia Institute a comparé les données météorologiques officielles du Bureau of Meteorology des vingt dernières années avec celles de 1950 à 1969, et ses résultats montrent que l'hiver s'est raccourci de 23 jours en moyenne quand l'été s'est, lui, allongé de 31 jours. Les dates officielles de début de saison météorologique ont été utilisées comme période de référence :

  • Début de l'été au 1er décembre ;
  • Début de l'automne au 1er mars ;
  • Début de l'hiver au 1er juin ;
  • Début du printemps au 1er septembre.

En comparant les températures quotidiennes en 1950-1969 (pondérées avec les moyennes des jours précédents et suivants pour tenir compte de la variabilité naturelle) avec celles de 1999-2018, le think tank a constaté un décalage flagrant. Là où les quatre saisons duraient trois mois chacune, l'observation montre désormais un été qui s'étale du 14 novembre au 15 mars, soit 121 jours. L'hiver, qui débutait le 1er juin et finissait le 1er septembre (soit 92 jours), s'est rétréci aujourd'hui à 69 jours, entre le 12 juin et le 20 août.

Durée des saisons en Australie durant les deux dernières décennies comparée à celle des décennies 1950 et 1960. © Australia Institute

Jusqu’à quatre mois et demi d’été dans certaines régions

C'est encore pire dans certaines régions. À Port Macquarie, sur la côte est en Nouvelle-Galles du Sud, l'été s'est allongé de 47 jours, soit presque 7 semaines, et l'hiver s'est raccourci à 51 jours par rapport aux températures de 1950-1969. Le record est détenu par Eucla, en Australie-Occidentale, où l'été s'éternise à présent durant 139 jours. Le think tank a aussi mesuré la tendance récente, en comparant les températures des 5 dernières années avec celles des 20 dernières années, et a constaté que les étés continuent à s'allonger à un rythme inquiétant (avec une plus forte la variabilité concernant l'hiver).

L’été débute à présent dès le 14 novembre en Australie, et se prolonge jusqu’au 15 mars, soit 31 jours de plus que sur la période 1950-1969. © Australia Institute

Des températures estivales 1,88 °C supérieures à la moyenne en 2019

L'été 2019-2020, qui vient officiellement de se terminer au 1er mars, a été le deuxième le plus chaud jamais enregistré en Australie, avec des températures 1,88 °C supérieures à la moyenne. L'été précédent (2018-2019) avait battu le record avec des températures 2,14 °C supérieures à la moyenne. De nombreuses villes ont explosé leurs records historiques. À Nullabor, dans le sud de l'Australie, on a ainsi enregistré 49,9 °C le 19 décembre 2019.

En proie à une sécheresse hivernale chronique depuis plusieurs années, le pays a également connu des incendies sans précédent. Entre septembre 2019 et janvier 2020, environ 5,8 millions d’hectares de forêts sont parties en fumée en Nouvelle-Galles du Sud et dans l'État de Victoria, soit la saison d’incendie la plus dévastatrice jamais enregistrée ; 20 % des forêts australiennes auraient ainsi disparu.

En France aussi, l'hiver météorologique (décembre, janvier, février) qui vient de s'achever est le plus doux jamais enregistré en France, avec des températures supérieures de 2,7 °C aux normales saisonnières ces trois derniers mois. De nombreuses stations de ski n'ont pas vu le moindre flocon et dans les champs, certains légumes poussent avec plus de deux mois d'avance.

  • En Australie, l’été s’est allongé de 31 jours par rapport au milieu du XXe siècle.
  • À l’inverse, l’hiver s’est raccourci de 23 jours.
  • Cette tendance s’accompagne de records de température, de sécheresse et d’incendies, de plus en plus marqués ces dernières années.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi