Les glaciers du Svalbard, en été, couverts de noir de carbone. © Heidi Sevestre, Climate Sentinels
Planète

Replay de la passionnante rencontre avec Heidi Sevestre, une glaciologue face au réchauffement climatique

ActualitéClassé sous :Réchauffement climatique , live Facebook , Heidi Sevestre

[EN VIDÉO] Le Svalbard, épicentre du réchauffement climatique  Heidi Sevestre est glaciologue. Avec ses collègues et amies Climate Sentinels, elle prépare une mission pas comme les autres dans le Svalbard (Norvège), cette région que les chercheurs qualifient d’épicentre du réchauffement climatique. En septembre 2020, elle a partagé son expérience et son enthousiasme avec Futura, à l’occasion d’un live Facebook. 

Notre planète se réchauffe. Des glaciers se brisent. La fonte de la calotte s'accélère. En Arctique, des records de température tombent. Au Svalbard (Norvège), le climat s'affole. Et en cette fin septembre 2020, Heidi Sevestre, glaciologue et Climate Sentinel, était avec nous pour en parler.

Le Svalbard (Norvège), c'est incontestablement l'épicentre du réchauffement climatique. Cette région, située à mi-chemin entre la Norvège et le pôle Nord, se réchauffe sept fois plus vite que le reste de la planète. Et c'est très exactement là que Heidi Sevestre et les Climate Sentinels ont choisi de se rendre en avril 2021. Pour y vivre une expérience scientifique pas tout à faire comme les autres.

Parce qu'elle sera 100 % féminine, d'abord. Pour ouvrir la porte à d'autres possibles. Et surtout parce qu'elle sera propre. Pour donner l'exemple. Pas d'hélicoptères ou de scooters des neiges. Les Climate Sentinels s'entraînent au quotidien, prêtes à parcourir le Svalbard en ski, emportant leur matériel sur des pulka.

Le Svalbard, c’est aussi le territoire des ours polaires. © Heidi Sevestre, Climate Sentinels

Sur la piste du noir de carbone

Heidi Sevestre et ses collègues partiront notamment en quête de noir de carbone dans les neiges fraîchement tombées. C'est la combustion incomplète des énergies fossiles et de la biomasse qui produit ce noir de carbone. Et il peut voyager sur des milliers de kilomètres avant de se déposer sur l'Arctique. Il est la cause de 30 % du réchauffement actuel de la région.

Dans cette société où tout doit toujours aller vite, les Climate Sentinels prendront vraiment le temps de mieux comprendre les processus en cours. Tout comme Heidi Sevestre a pris le temps de répondre aux nombreuses interrogations des lecteurs de Futura concernant la fonte des glaces, le réchauffement climatique et même l'espoir qu'il nous reste de faire changer les choses.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !