La douceur actuelle de l'automne allonge la période d'activité des moustiques en France. En dehors des espèces bénignes, le moustique tigre se propage de manière explosive sur le pays et les cas de dengue ont atteint un nombre record cette année.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] C'est la saison du moustique-tigre ! Les premières chaleurs de l’été sont synonymes du retour d’un insecte plutôt désagréable : le moustique. Parmi les 3.000 espèces existantes, le moustique-tigre, ou Aedes albopictus, est l’une des plus redoutées.

Vous l'avez sans doute remarqué, au nord comme au sud de la France, les moustiques sont encore très présents en cette fin octobre. La persistance de la chaleur estivale sur de nombreuses régions permet en effet aux moustiques de vivre plus longtemps et d'être plus actifs : avec des températures de 20 à 28 °C comme c'est le cas actuellement sur la majeure partie du pays, la duréedurée de vie moyenne des moustiques peut s'allonger de 30 à plus de 40 jours.

La carte de présence des moustiques au 27 octobre 2022 : en orange, le sud-est du pays, la Gironde, le Puy-de-Dôme, et les Côtes d'Armor sont au niveau « piqûres et prolifération inhabituelle ». © Vigilance Moustiques
La carte de présence des moustiques au 27 octobre 2022 : en orange, le sud-est du pays, la Gironde, le Puy-de-Dôme, et les Côtes d'Armor sont au niveau « piqûres et prolifération inhabituelle ». © Vigilance Moustiques

Voir aussi

Cette odeur transforme certaines personnes en aimant à moustiques

Plus de cas de dengue lors de cet été qu'au cours des dix dernières années

Mais, sur les 65 espèces de moustiques présentes en France, seulement une quinzaine pique les humains, en général de nuit. L'un des rares à piquer en pleine journée est le moustique tigre, que l'on reconnait facilement à ses rayures noires et blanches.

Aedes albopictus, de son nom scientifique, progresse cette année à une vitessevitesse vertigineuse en France : alors que la plupart des moustiques meurent en grand nombre si la température dépasse les 30 °C, le moustique tigre supporte bien mieux les fortes chaleurs et reste très actif jusqu'à 33 °C. Leur développement, de l'œuf à l'adulte, est aussi plus rapide en cas de chaleurchaleur. C'est justement ce qui explique en partie sa progression exceptionnelle au cours de l'été dernier : 67 départements ont déjà déclaré sa présence début 2022, au lieu de 58 en 2020.  

En rouge, les départements ayant signalé la présence du moustique tigre au 1<sup>er</sup> janvier 2022. © Ministère des Solidarités et de la Santé
En rouge, les départements ayant signalé la présence du moustique tigre au 1er janvier 2022. © Ministère des Solidarités et de la Santé

Porteur des virus du chikungunya, de la dengue ou du zika, le moustique tigre a colonisé les trois quarts de la France, du sud jusqu'à la région parisienne, l'Aisne, la Bretagne. et l'Alsace. Depuis le début de l'été, les cas de denguedengue (la grippegrippe tropicale) ont explosé en France métropolitaine : alors que l'on recensait une trentaine de cas entre 2010 et 2020, plus de 40 cas de personnes n'ayant pas voyagé ont été signalés depuis le mois de juillet.

Voir aussi

Pourquoi la progression du moustique-tigre représente un « risque sanitaire majeur » ?

En comparaison, en 2020 et 2021, seulement 1 à 3 cas par an avaient été signalés. La hausse des températures liée au changement climatiquechangement climatique n'est pas la seule responsable : la mobilité des Français joue également un grand rôle. Les moustiques voyagent très bien d'une région à l'autre en prenant l'autoroute, à bord de nos véhicules. La majorité des cas de dengue a été recensée en Occitanie et en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Pour la première fois depuis l'apparition de la dengue dans notre pays en 2010, des cas ont été signalés dans les départements des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Orientales. Rappelons tout de même que selon l'Organisation mondiale de la Santé, plus de 80 % des cas de dengue sont bénins ou asymptomatiques.

Le moustique tigre est reconnaissable aux bandes blanches qui strient son corps et ses pattes. © <em>Centers for Disease Control and Prevention</em>, <em>Wikimedia Commons</em>
Le moustique tigre est reconnaissable aux bandes blanches qui strient son corps et ses pattes. © Centers for Disease Control and Prevention, Wikimedia Commons

Les moustiques peuvent rester actifs jusqu'au début de l'hiver

S'il apprécie beaucoup les points d'eau stagnants, le moustique tigre supporte aussi très bien la sécheressesécheresse, comme celle de cet été : les œufs ont la capacité de rester « endormis» pendant une longue période de sécheresse et de se remettre à se développer dès l'arrivée de nouvelles pluies.

Selon l'Agence régionale de santé d'Occitanie, l'allongement de la saison estivale, comme celle que nous connaissons actuellement, a fait passer la période d'activité des moustiques -- dont celle du moustique tigre - en général de mai à octobre, à dorénavant de mai à fin novembre minimum ! L'efficacité des répulsifs est très limitée, tout comme celle des ultrasonsultrasons et des lampes anti-moustiques, en ce qui concerne les moustiques tigres.

En plus des moustiquaires, la seule mesure efficace est de vider tous les points d'eau stagnants à proximité des habitations (comme les pots de fleurs, les arrosoirs, les piscines pour enfants) lors de leur période d'activité.