Les diverses politiques de la ville pour réduire la pollution lumineuse et améliorer l'éclairage public la nuit n'ont guère eu d'effets probants. Des chercheurs ont étudié le changement de la luminosité globale du ciel depuis 2011 et concluent que le ciel nocturne brille de plus en plus artificiellement.

La pollution lumineuse gagne rapidement du terrain et le nombre d'étoilesétoiles visibles à l'œilœil nu la nuit à certains endroits pourrait être divisé par deux en moins de 20 ans, selon une étude scientifique dévoilée jeudi dans la revue Science. La hausse de cette pollution par la lumièrelumière artificielle est plus importante que ce qui avait déjà été mesuré via des observations satellites de la Terre la nuit.

Afin d'évaluer l'effet de la lumière artificielle sur le ciel de nuit, les scientifiques se sont appuyés sur des observations d'étoiles réalisées entre 2011 et 2022 par quelque 51 000 « citoyens scientifiques », surtout aux États-Unis et en Europe. L'évolution du nombre d'étoiles visibles signalées permet de déduire que la luminositéluminosité du ciel a augmenté annuellement de 9,6 % en moyenne dans les lieux de résidence des participants, selon les chercheurs.

À cause de la  pollution lumineuse, la visibilité des étoiles partout dans le monde a fortement diminué de 2011 à 2022. © Dennis Kummer, Unsplash
À cause de la  pollution lumineuse, la visibilité des étoiles partout dans le monde a fortement diminué de 2011 à 2022. © Dennis Kummer, Unsplash

Nous ne sommes plus « confrontés au cosmos »

Avec cette croissance de la pollution lumineuse, un lieu d'où l'on pouvait observer 250 étoiles verrait, sur 18 ans, ce chiffre se réduire à 100. Cette étude a notamment coïncidé avec le remplacement de nombreux éclairages extérieurs par des diodes électroluminescentes (LEDLED) mais, selon les chercheurs, l'impact sur la lumière du ciel de cette transition vers les LED n'est pas clair. « La visibilité des étoiles s'est détériorée rapidement, malgré (ou peut-être à cause de) l'utilisation de LED pour l'éclairage public », ont indiqué les scientifiques.

« Les politiques d'éclairage existantes n'empêchent pas la pollution lumineuse », du moins à large échelle, selon eux. Mais la pollution lumineuse va bien au-delà d'un aspect purement scientifique. « Auparavant, lorsque les gens sortaient la nuit, ils étaient en quelque sorte confrontés au cosmos, dit auprès de l'AFP Christopher Kyba, premier auteur de l'étude et physicienphysicien au Centre GFZ de Potsdam en Allemagne. Vous sortiez dehors, vous voyez les étoiles, la Voie lactée... Et maintenant, c'est comme si c'était devenu un événement inhabituel, a-t-il dit. Et cela a sûrement des conséquences sur nous (...), ne plus vivre ce qui était presque universel ».

CosmoView Episode 59 : Les étoiles disparaissent devant nos yeux, rapportent des scientifiques citoyens. © NOIRLabAstro

Voir aussi

La pollution lumineuse en France a augmenté de 94 % en 30 ans !


La pollution lumineuse éteindra-t-elle les étoiles ?

En l'espace de quelques décennies seulement, la lumière artificielle est devenue une cause de pollution. Elle menace non seulement d'éteindre nos étoiles. Mais pèse aussi de manière sensible sur la biodiversité. D'autant qu'elle pourrait bientôt ne plus venir exclusivement que de la terre ferme... 

Article de Nathalie MayerNathalie Mayer, publié le 28 avril 2021

Célébrée chaque année au mois d'avril, l'International Dark Sky Week -- comprenez, la Semaine internationale du ciel noir -- a pour ambition de nous rappeler l'importance de préserver le ciel nocturne d'une pollution lumineuse qui se montre de plus en plus présente. Aujourd'hui, plus de 80 % de la population mondiale est privée du spectacle merveilleux d'une nuit noire et étoilée. En cause, essentiellement : un éclairage public qui gagne chaque année en intensité.

 Cette image de la Nasa montre l’aspect de notre Terre, la nuit. Les images utilisées pour construire cette représentation datent de 2016. © <em>Nasa Earth Observatory</em>
 Cette image de la Nasa montre l’aspect de notre Terre, la nuit. Les images utilisées pour construire cette représentation datent de 2016. © Nasa Earth Observatory

Pourquoi faut-il sauver nos nuits ? Car la pollution lumineuse peut être considérée comme une véritable nuisancenuisance, non seulement sociétale, mais aussi environnementale. Elle affecte la biodiversité. La flore, la faunefaune. Jusqu'aux êtres humains qui souffrent de cycles hormonaux et du sommeilsommeil perturbés. Une situation qui pourrait être rétablie grâce à des éclairages publics plus doux et raisonnés.

Des solutions que de nouveaux projets menacent déjà. Comme ceux de transformer le ciel étoilé en un panneau publicitaire géant ou de provoquer des pluies d'étoiles filantesétoiles filantes artificielles. Ou comme celui de la constellationconstellation de satellites Starlink que les astronomesastronomes accusent de mettre en péril la qualité de leurs observations.