De plus en plus de stations balnéaires interdisent de fumer sur leurs plages car si fumer nuit gravement à la santé, fumer constitue aussi une considérable source de pollution pour l'environnement à cause des mégots négligemment jetés et enfouis dans le sable. Des chercheurs ont entrepris d'étudier l'impact de ces filtres à cigarettes, très faiblement biodégradables, dans l’environnement marin en Tunisie. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Des sources hydrothermales océaniques entourées de vers géants On voit dans cette vidéo des sources hydrothermales trouvées sur la dorsale est pacifique. Elles sont entourées de colonies des fameux vers géants appelés Riftia pachyptila.

Les mégots de cigarettes, qui sont les principaux déchets plastiquesplastiques retrouvés dans l'environnement, peuvent représenter jusqu'à 40 % des déchetsdéchets ramassés sur les plages de Méditerranée. Chaque année, plus de 6.000 milliards de cigarettes sont fumées dans le monde, pouvant conduire à plus d'un demi-million de tonnes de mégots rejetés dans l’environnement.

Voir aussi

Méditerranée : 5 actions clé pour sauver notre mer

Un mégot est un déchet toxique et une source de pollution pour l'environnement. Composé de fibres synthétiques d'acétate de cellulose, le filtre usagé peut contenir encore de la nicotine et a été imbibé par 4.000 substances chimiques inclus dans la cigarette. © Lamiot, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 4.0
Un mégot est un déchet toxique et une source de pollution pour l'environnement. Composé de fibres synthétiques d'acétate de cellulose, le filtre usagé peut contenir encore de la nicotine et a été imbibé par 4.000 substances chimiques inclus dans la cigarette. © Lamiot, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Conséquences du mégot de cigarettes sur le milieu marin

Malheureusement, ces mégots composés principalement de matièrematière plastique sont très faiblement biodégradables. En outre, ils contiennent de nombreux composés toxiques issus de la combustioncombustion qui peuvent menacer les organismes vivants. Pourtant, nous connaissons actuellement très peu de choses sur le devenir des mégots dans les écosystèmesécosystèmes marins et leur impact sur la faunefaune et la flore marine.

Chaque année, plus de 6.000 milliards de cigarettes sont fumées dans le monde

Les chercheurs de l'Institut méditerranéen d'océanologie (MIO, France) et de l'Institut national des sciences et technologies de la mer (INSTM, Tunisie) se sont donc donné comme objectif d'évaluer l'impact des mégots de cigarettes sur la diversité des micro-organismesmicro-organismes et la libération de métauxmétaux dans l'environnement marin en Tunisie.

Ils ont montré que les mégots de cigarettes augmentaient les concentrations en ferfer, manganèsemanganèse et zinczinc dans le milieu marin et qu'ils contribuaient à l’acidification de l'eau de mer. Ils modifiaient la composition des bactériesbactéries présentes dans les sédimentssédiments de surface en favorisant le développement de bactéries généralement connues pour vivre dans des sites hydrothermaux sous-marinssous-marins profonds, appelés « fumeurs noirsfumeurs noirs ».

Voir aussi

Recyclage des mégots de cigarette : une entreprise dans le Finistère