Le papillon arctique Boloria chariclea est l’une des deux espèces étudiées dont la taille réduit à cause du réchauffement climatique. © Walter Siegmund, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Planète

Réchauffement climatique : il rétrécit les papillons...

ActualitéClassé sous :Papillon , Groenland , Réchauffement climatique

Des chercheurs danois ont mesuré la taille de deux espèces de papillons du Groenland entre 1996 et 2013. Avec l'augmentation des températures, le métabolisme des papillons augmente et la taille de leurs ailes diminue.

Quel est l'impact du réchauffement climatique sur la taille des animaux ? D'un côté, l'allongement des saisons pendant lesquelles les animaux grandissent peut augmenter leur taille - cela a été montré pour des araignées de l'Arctique. Mais, d'un autre côté, l'augmentation des températures peut aussi augmenter le métabolisme des insectes qui ne peuvent contrôler leur propre température, ce qui pourrait réduire leur taille. Parmi eux, les papillons semblent particulièrement sensibles au changement climatique.

C'est pourquoi des chercheurs de l'université Aarhus, au Danemark, ont étudié les variations de la taille du corps de deux papillons de l'ArctiqueBoloria chariclea et Colias hecla. Ils ont mesuré la longueur des ailes de près de 4.500 individus collectés chaque année entre 1996 et 2013 à Zackenberg, au Groenland.

Les scientifiques ont trouvé que la longueur des ailes diminuait de manière significative, à la même vitesse pour les deux espèces étudiées, chez les mâles comme chez les femelles. Leurs résultats paraissent dans la revue Biology Letters.

La station de recherche de Zackenberg se situe au nord-est du Groenland. © Kristian Hassel, NTNU Vitenskapsmuseet, CC by 2.0

La longueur des ailes diminue en réponse aux étés plus chauds

Toke Hoye, auteur de cette recherche, explique ces résultats par le métabolisme des papillons : « Nous, les humains, utilisons plus d'énergie quand il fait froid, parce que nous devons maintenir une température corporelle constante. Mais pour les larves de papillons et d'autres animaux à sang froid, dont la température corporelle dépend de l'environnement, le métabolisme augmente à des températures plus élevées tout simplement parce que les processus biochimiques sont plus rapides. Les larves peuvent alors consommer plus d'énergie que ce qu'elles obtiennent de l'alimentation ».

Ainsi, les larves de papillons grandissent moins, ce qui donne des adultes plus petits. Or, si les papillons sont plus petits, ils sont aussi moins mobiles. Leur survie semble menacée : « Ils vivent tellement loin au nord qu'ils ne peuvent pas se déplacer vers des régions plus froides, et ils vont probablement disparaître de la partie la plus au sud de leur aire de répartition en raison des températures plus chaudes. En outre, leur capacité de dispersion se détériore et une taille du corps plus petite peut entraîner une fécondité plus faible, de sorte que ces espèces de l'Arctique pourraient faire face à de graves défis en réponse au changement climatique rapide en cours ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Des papillons Morpho émergent de leur chrysalide en time-lapse  On trouve le papillon Morpho dans les zones tropicales, principalement en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Il a la particularité de vivre jusqu’à deux mois et arbore une magnifique couleur bleue. Découvrez en vidéo la naissance de ce papillon très particulier.