Planète

Une dent de Tyrannosaurus rex témoigne, c’était un chasseur

ActualitéClassé sous :paléontologie , dinosaure , T-Rex

-

Les T-rex chassaient des proies vivantes ! Voilà la conclusion qui peut être tirée de la découverte d'une dent enchâssée dans les vertèbres caudales d'un hadrosauridé, un dinosaure herbivore. En effet, cette configuration prouve que la proie a pu échapper à l'attaque du prédateur, puis guérir de ses blessures.

Les tyrannosaures ont vécu à la fin du Crétacé, il y a 70 à 65 millions d'années. Plus de 30 fossiles ont été découverts à ce jour. © GFDL, Wikimedia Commons, cc by sa 2.0

Voilà désormais 20 ans qu'il est célèbre, précisément depuis la sortie du premier film de la saga Jurassic Park. Il est vrai que le « roi des lézards tyrans » est impressionnant, avec ses 12,3 m de long, ses 5 m de haut, et sa mâchoire la plus destructrice de tous les temps. Cependant, il n'en reste pas moins un dinosaure méconnu, puisque de nombreuses questions sur les habitudes de vie du Tyrannosaurus rex restent actuellement sans réponse. L'une d'entre elles fait même l'objet d'un âpre débat.

Et pour cause, nous ne savons toujours pas si ce théropode carnivore et cannibale était un chasseur, malgré sa faible vitesse de course (30 km/h), ou un charognard qui se nourrissait sur des carcasses. Plusieurs traces de morsures et des dents ont déjà été trouvées sur des proies, principalement des dinosaures herbivores. Cependant, aucune d'entre elles ne permettait de dire, jusqu'à maintenant, si elles avaient respectivement été occasionnées ou perdues avant ou après la mort de l'animal.

Jusqu'à maintenant... car Robert DePalma, du Palm Beach Museum of Natural History (États-Unis), vient de copublier une preuve indiscutable dans la revue Pnas. Ainsi, le T-rex chassait activement des proies bien vivantes.

Sue, le T-rex du musée de Chicago, l'un des plus grands carnassiers de tous les temps. © Steve Richmond, Wikimedia Commons, cc by 2.0

Une dent de T-rex entre deux vertèbres

La preuve en question est une dent qui a été découverte coincée entre deux vertèbres caudales d'un hadrosauridé, ou dinosaure à bec de canard. Grâce à l'analyse de sa couronne à l'aide d'un CT-scan, elle a été attribuée avec certitude à un T-rex, mais c'est un autre détail qui a fait la différence par rapport aux précédentes découvertes de ce type. Les deux vertèbres caudales sont partiellement fusionnées, avec la dent enchâssée en leur sein. En d'autres termes, de l'os s'est développé autour de la dent du prédateur.

Selon les chercheurs, le scénario est le suivant : un T-rex a attaqué un hadrosaure et lui a mordu la queue. Il a alors perdu une dent, avant que sa proie ne parvienne à prendre la fuite. Sa blessure s'est progressivement guérie, comme en témoigne la croissance de l'os observée au niveau de sa queue. Il n'en faut pas plus aux chercheurs, qui ont découvert les précieux indices dans la formation géologique de Hell Creek (ici dans le Dakota du Sud aux États-Unis), pour affirmer que les T-rex étaient des chasseurs. 

Certains scientifiques s'étonnent de l'importance donnée à ce débat. Pourquoi faut-il absolument trancher entre chasseur ou charognard ? De nos jours, il existe plusieurs espèces animales qui sont les deux à la fois, comme les hyènes. Enfin, nous sommes maintenant certains que le T-rex , au moins, pouvait se nourrir de proies vivantes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi