Planète

En bref : des dinosaures avaient une croissance continue

ActualitéClassé sous :paléontologie , histologie , ostéologie

Les os de la plupart des dinosaures adultes s'épaississaient en permanence jusqu'à la mort de leur propriétaire. Cette conclusion est tirée de l'analyse des couches externes d'os fossilisés de différents reptiles, parmi lesquels figuraient six Tyrannosaurus rex. Elle a été présentée à la rencontre annuelle de la Société de paléontologie des vertébrés. 

Des paléontologues ont déjà mis au jour des squelettes forts ressemblants d'un point de vue morphologique, mais dont l’apparence générale différait (l’un était gracile et l’autre massif, par exemple). Ils ont alors été attribués à des espèces différentes, ou à un mâle et à une femelle. Or, selon les résultats de John Horner, ils pourraient appartenir à des individus de la même espèce et du même sexe, mais dont les âges différaient au moment de leur mort. © Steve Richmond, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

L'étude des os se révèle être une redoutable alliée pour déterminer la maturité d'un individu. Les os longs des vertébrés juvéniles sont par exemple caractérisés, dans leurs couches externes, par la présence de canaux permettant le passage de vaisseaux sanguins, qui sont eux-mêmes bordés par des amas d'ostéocytes. Il s'agit de cellules impliquées dans la croissance de l'os. Pour leur part, les adultes arborent plutôt des couches externes compactes dépourvues de canaux et d'ostéocytes, preuve s'il en est que la croissance de l'os s'est arrêtée.

D'après John Horner, du Museum of the Rockies à Bozeman (Montana, États-Unis), les dinosaures juvéniles ne font pas exception à la règle. Pour le montrer, le chercheur n'a pas hésité à sectionner des os fossilisés conservés dans les collections de son institution, avant de scrupuleusement les passer à la loupe, ou plutôt au microscope. Cependant, il ne s'est pas arrêté là, puisque des os d'individus adultes ont également subi le même sort... avant de fournir une surprise : la majorité d'entre eux a présenté des caractéristiques identiques à celles observées chez les jeunes.

Qu'est-ce que cela signifie ? Les adultes, parmi lesquels figuraient six Tyrannosaurus rex et un Allosaurus de 10 m de long, présentaient des os en cours de développement lorsqu'ils étaient morts. Ce résultat suggère ainsi que les dinosaures avaient une croissance continue, à quelques exceptions près (des cas de croissances arrêtées ont été observés en faible quantité). Cette découverte a été présentée à la rencontre annuelle de la Société de paléontologie des vertébrés (SVP 2013) qui s'est tenue jusqu'au 2 novembre à Los Angeles (États-Unis). John Horner a néanmoins précisé que cette croissance ne se faisait pas en longueur, mais bien en diamètre. Ainsi, le squelette des dinosaures devenait de plus en plus massif avec l'âge.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi