Planète

585 millions d'années : les animaux sont bien plus vieux que prévu !

ActualitéClassé sous :paléontologie , âge des animaux , plus anciens animaux

Une équipe canadienne affirme avoir découvert la trace des plus anciens animaux connus à symétrie bilatérale, donc avec un côté gauche, un côté droit, un avant et un arrière. Bref, nos ancêtres ou des cousins de nos ancêtres. Ils rampaient il y a 585 millions d'années, soit 30 millions plus tôt que prévu. Qui étaient-ils ? Mystère.

Deux fossiles d’embryons datant de 600 millions d'années et extraits de la formation Doushantuo en Chine du Sud. © Shuhai Xiao

C'est en Uruguay qu'une équipe de paléontologues canadiens a découvert de curieuses traces fossilisées dans ce qui a dû être un sédiment reposant sous des eaux peu profondes. Délicate, la datation a pris du temps et les scientifiques ont dû étudier les restes granitiques qui entouraient ces sédiments sableux. Résultat : -585 millions d'années.

La surprise fut grande car ces modestes traces, examinées de près, ont montré qu'elles sont l'œuvre d'un animal rampant. L'organisme qui les a laissées avait une musculature adaptée à la progression dans un sédiment mou et ses mouvements seraient ceux d'un animal cherchant de la nourriture, selon les auteurs de l'étude parue dans Science.

Les scientifiques l'affirment : ces traces sont celles d'un bilatérien, c'est-à-dire d'un animal à symétrie bilatérale, ce qui, pour l'époque, est ultramoderne et même avant-gardiste. Les grands animaux actuels, dont nous sommes, sont tous des bilatériens. Les méduses, par exemple, font exception mais même les échinodermes (oursins et étoiles de mer) sont des bilatériens, car leurs larves le sont. D'autres détails, embryonnaires et anatomiques, sont communs aux bilatériens. Une tête, un corps, des pattes : voilà qui définit aussi bien une crevette qu'un bonobo.

Les traces retrouvées par les paléontologues de l'université d'Alberta. La pièce de 10 cents mesure 18 mm de diamètre. L'animal était donc de taille très modeste... © Université d'Alberta/Richard Siemens

L'Édiacarien et sa faune mystérieuse

Les premiers animaux garantis bilatériens connus jusque-là étant plus jeunes de 30 millions d'années, la découverte en est vraiment une. Elle nous plonge dans cette époque extraordinaire, avant que n'émergent, lors de « l'explosion cambrienne », vers -530 millions d'années, tous les grands plans d'organisation des actuels bilatériens. Avant cette époque, on connaît la célèbre mais énigmatique faune d’Ediacara, du nom des collines d'Ediacara, en Australie. Apparus vers -585 millions d'années, ces organismes, qui ont donné leur nom à l'époque où ils prospéraient, l'Édiacarien, ne ressemblaient à aucun animal actuel. Au Cambrien, ces organismes semblent avoir complètement disparu.

Des traces d'animaux discoïdes ont été repérées sur des roches datées de 600 millions d'années et, dans la formation Doushantuo, en Chine, des restes d'embryons et d'œufs vieux de 580 millions d'années montrent que les animaux (ou métazoaires) existaient déjà avant le Cambrien. Bien plus loin encore, il reste cette énigme gigantesque : des traces de métazoaires fossiles retrouvés dans une mine au Gabon par Abderrazak El Albani (laboratoire Hydrasa, CNRS) et Frantz Ossa Ossa. Ils dateraient, eux, de 2,1 milliards d'années.

D'après les paléontologues canadiens, cet animal rampant (ressemblait-il à un ver ou une limace ?) serait bien apparenté aux actuels bilatériens, démontrant que l'apparition de phylums actuels (les grandes lignées) a pu démarrer durant l'Édiacara, donc avant le Cambrien.

Cela vous intéressera aussi