Fiona risque d'arriver en ouragan de catégorie 2 sur les côtes canadiennes au cours des prochaines heures. Cela fait au moins 20 ans qu'un ouragan avec une telle puissance n'a pas frappé le Canada. Si les prévisions se confirment, l'intensité du phénomène sur le Canada atteindra un niveau record.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Retour sur une saison des ouragans 2020 exceptionnelle Comme les météorologues l’avaient annoncé en début d’année, la saison 2020 des ouragans dans l’Atlantique nord a été extrêmement active. Au 30 novembre — la date officielle de fin de saison —, ce ne sont pas moins de 30 tempêtes tropicales qui ont été nommées. Contre 12 seulement pour une saison moyenne. Et c’est tout particulièrement en fin de saison que les ouragans se sont faits les plus violents.

L'ouraganouragan Fiona continue de remonter vers le nord, en direction des côtes canadiennes atlantiques, à une vitessevitesse de 40 km/h. Le phénomène s'affaiblit progressivement en rencontrant des eaux de plus en plus froides, même si celles-ci sont toujours supérieures aux moyennes de saisonsaison de +4 à +6 °C actuellement. Ce vendredi matin, ses ventsvents atteignaient encore les 201 km/h, faisant régresser Fiona en catégorie 3, après avoir atteint la catégorie 4 sur 5 ces derniers jours.

Fiona est désormais un ouragan extra-tropical puisqu'il a quitté les eaux chaudes des Antilles pour suivre une trajectoire vers le nord. Selon le NHC (National Hurricane Center), il est désormais sûr à 90 % que Fiona touchera les côtes de la Nouvelle-Écosse en catégorie d'ouragan dans la nuit de vendredi à samedi, et dans les heures qui vont suivre. Le phénomène arrivera probablement avec des vents soufflant entre 150 et 170 km/h, soit en catégorie 2. L'est du Québec, ainsi que le Maine aux États-Unis, mais aussi sur l'Île-du-Prince-Édouard, Saint-Pierre-et-Miquelon et Terre-Neuve seront impactés entre samedi et dimanche, mais de manière moins intense : dans ces États et provinces, les vents seront équivalents à ceux d'une tempête tropicale. Sur toutes ces zones, les précipitationsprécipitations seront diluviennes avec 100 à 200 mm prévus au cours du week-end. Autre caractère aggravant, Fiona arrivera au moment de la maréemarée haute, avec un risque important de submersion des côtes.

La trajectoire prévue de l'ouragan Fiona vers le Canada. © NHC
La trajectoire prévue de l'ouragan Fiona vers le Canada. © NHC

Vers un ouragan possiblement record au Canada

Les canadiens s'attendent à une tempête historique, et possiblement même à du « jamais-vu », car Fiona combinera à la fois « les caractéristiques d'un ouragan et d'une tempête classique du nord-est », selon le chef du service météométéo de The Weather Network, la chaîne météo de référence au Canada. L'ouragan Fiona va en effet rencontrer une autre zone de basse pressionpression qui va le dévier vers l'ouest, en direction du Québec, en maintenant une grande partie de sa puissance. Fiona pourrait donc battre un record national absolu de basse pression : le phénomène pourrait se creuser jusqu'à 930 hPa, alors que le record canadien est de 940,2 hectopascals (hPa).

Cela fait au moins 20 ans que le Canada n'a pas été confronté à une telle situation. Le dernier grand ouragan à avoir frappé les côtes canadiennes est l'ouragan Juan en septembre 2003. Celui-ci avait touché les mêmes régions en catégorie 2, avec des vents à 155 km/h en Nouvelle-Écosse et des vaguesvagues de 20 mètres de haut près d'Halifax. Juan avait dévasté les côtes et coûté 200 millions de dollars. Plus récemment, l'ouragan Dorian avait suivi une trajectoire similaire en septembre 2019 : il était arrivé en catégorie 1 avec des vents de 140 km/h et des vagues de 15 mètres sur les côtes, mais avec une différence notable : la marée basse.

Si les prévisions météo se confirment, l'ouragan Fiona risque d'arriver avec une intensité qui ne s'est jamais produite avant sur les côtes canadiennes.


Fiona est devenu un ouragan de catégorie 4 et se dirige vers le Canada

Article de Karine DurandKarine Durand, publié le 21 septembre 2022

Après avoir frappé la Guadeloupe, puis dévasté Porto Rico, la République dominicaine, et les îles Turques-et-Caïques, l'ouragan Fiona continue sa progression vers le nord. La chaleurchaleur anormale de l'océan Atlantique va permettre à Fiona de conserver sa puissance jusqu'au Canada.

La nuit dernière, Fiona a atteint la catégorie 4 sur 5 avec des vents à 210 km/h : il s'agit désormais d'un ouragan majeur, mais aussi, le plus puissant de l'année 2022. Ce jeudi soir, l'ouragan va longer l'archipel des Bermudes, sans directement les atteindre pour autant.

Les Bermudes seront tout de même confrontées à des pluies diluviennes, de fortes vagues et un risque de submersion des côtes jusqu'à vendredi.

La trajectoire de l'ouragan Fiona prévue cette semaine. © NOAA
La trajectoire de l'ouragan Fiona prévue cette semaine. © NOAA

Un impact possiblement catastrophique sur les côtes canadiennes

L'ouragan Fiona va ensuite continuer sa progression dans l'Atlantique nord jusqu'aux côtes canadiennes : une telle trajectoire n'a rien d'étonnant, mais la plupart des phénomènes cycloniques perdent leur puissance en remontant dans les eaux plus froides qui bordent le Canada.

Or, la température de l'eau est actuellement à un niveau exceptionnellement élevé : en moyenne 2,4 °C de plus que la normale dans cette partie de l'océan et jusqu'à 6 °C de plus près de la Nouvelle-Écosse ! Cette canicule sous-marine va permettre à Fiona de conserver une grande partie de sa puissance. Si la trajectoire vers la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve se confirme, l'ouragan pourrait engendrer des dégâts majeurs sur ces côtes samedi.  

 


Fiona pourrait devenir l’ouragan le plus puissant de 2022

Article de Karine Durand, publié le 19 septembre 2022

Après avoir provoqué des dégâts catastrophiques en Guadeloupe et à Porto Rico, l'ouragan Fiona continue sa course folle à travers l'Atlantique en se renforçant : il pourrait atteindre la catégorie 3 ces prochains jours et devenir un « ouragan majeur ».

Fiona est le sixième système tropical de l'année à se former dans l'Atlantique nord et le troisième ouragan de 2022. C'est par contre le premier de cette saison peu active à occasionner des dégâts considérables sur plusieurs terres. Après un début de saison cyclonique anormalement calme en août, la situation a commencé à s'agiter dans l'Atlantique nord mi-septembre. Il s'agit de la période généralement la plus active pour la formation d'ouragans, le 10 septembre marquant souvent un pic d'activité.

La dépression Fiona s'est formée à l'est des Petites Antilles le 14 septembre et s'est très rapidement renforcée en tempête tropicaletempête tropicale juste avant d'atteindre la Guadeloupe. Ce renforcement soudain de la tempête a été perçu au dernier moment par les modèles de prévisions météo, d'où la mise en place d'une alerte rouge de Météo France sur la Guadeloupe quelques heures seulement avant l'impact.

Comme toujours, le plus grand danger des tempêtes tropicales ne sont pas les vents, mais les pluies diluviennes qu'elle génèrent. L'île de Basse-Terre en Guadeloupe a été frappée de plein fouet par des précipitations torrentielles en très peu temps : il est tombé 111 mm de pluie en l'espace d'une heure sur La Désirade et de 350 à plus de 450 mm localement sur Basse-Terre en l'espace de 24 heures. À Saint-Claude et à Capesterre-Belle-Eau, les cumulus ont dépassé les 500 mm samedi soir, soit l'équivalent de plus de 2 mois de pluie.  Une personne a été emportée par les eaux à Rivières des Pères.

Vers un ouragan majeur de catégorie 3

Fiona a ensuite atteint le stade d'ouragan dimanche 18 septembre en arrivant sur les eaux chaudes (plus de 30 °C) autour de l'île américaine de Porto Rico. L'île avait déjà été dévastée par l'ouragan Maria en 2017 et beaucoup de quartiers ne se sont toujours pas remis de la catastrophe. Fiona a touché Porto Rico en ouragan de catégorie 1 dans la nuit de dimanche à lundi avec des vents à 140 km/h et des inondationsinondations catastrophiques, créant un black out total.

L'intégralité des 3 millions d'habitants ont été privés d'électricité. Face aux dégâts considérables, le président américain Joe Biden a déclaré l'été d'urgence.

Alors que de violents oragesorages persistent sur Porto Rico aujourd'hui, Fiona continue de se renforcer et touche ce lundi l'est de la République Dominicaine. L'ouragan pourrait atteindre la catégorie 3 entre mardi et mercredi (avec des vents de 178 à 210 km/h), faisant de lui un « ouragan majeur » et le plus puissant de 2022 à ce jour. La catégorie 4 est même envisagée par certains modèles météo, avec des vents de 211 à 251 km/h. Sa trajectoire présente des incertitudes au cours des prochains jours, mais l'archipel britannique des Bermudes pourrait être frôlé par l'ouragan en catégorie 3 jeudi. Les côtes de Floride ne seront par contre pas directement touchées, en dehors d'une forte houlehoule.

La trajectoire prévue de l'ouragan Fiona à travers l'Atlantique. © NOAA
La trajectoire prévue de l'ouragan Fiona à travers l'Atlantique. © NOAA