Il existe deux espèces d'oiseaux-lyres : le ménure d'Albert et le ménure superbe. © Fir0002, Wikimedia Commons
Planète

La tromperie sensorielle, clé de la reproduction chez les oiseaux-lyres ?

ActualitéClassé sous :oiseaux , oiseau lyre , Reproduction sexuelle

-

L'oiseau-lyre a des capacités d'imitation vocale exceptionnelles qu'il met à profit dans sa stratégie de reproduction... afin de créer une sorte de piège sensoriel pour les femelles.

Le ménure superbe attire les femelles qui tentent de s'éloigner par son « chant ». © Université de Wollongong (Australie)

L'oiseau-lyre aurait une stratégie reproductive quelque peu sournoise. Selon une nouvelle étude, les mâles utilisent leurs exceptionnelles capacités d'imitation pour tromper les sens des femelles, et parvenir à s'accoupler. « Les oiseaux-lyres créent une illusion acoustique remarquable d'un groupe d'oiseaux houspillant et, ce faisant, émettent un signal complexe et puissant d'un prédateur caché », raconte Anastasia Dalziell, l'une des autrices. Les mâles imitent « une scène écologique entière, comprenant plusieurs individus et plusieurs espèces simultanément », s'étonne la chercheuse.

Chez certaines espèces animales, le houspillage - ou mobbing - est un comportement de défense. En apercevant un prédateur, la proie potentielle alerte ses congénères. Au lieu de fuir, ceux-ci le rejoignent pour harceler ou attaquer en groupe ledit prédateur. Jusqu'à ce que celui-ci renonce. « Étonnamment, les mâles n'imitent un groupe houspillant que dans deux contextes : quand une partenaire potentielle essaie de quitter l'aire du mâle sans copulation, ou pendant la copulation elle-même », souligne Anastasia Dalzielle. Ces deux situations étant la clé du succès reproducteur du ménure superbe (Menura novaehollandiae), ce comportement semble crucial.

L'oiseau-lyre se sert de ses imitations vocales avant, mais aussi pendant l'accouplement. © Université de Wollongong (Australie)

Un piège sensoriel

Les oiseaux-lyres sont connus pour leurs capacités d'imitation vocale hors du commun, mais les raisons de ces facultés restent floues. En l'occurrence, elles permettraient de créer un piège auditif pour les femelles, les forçant à agir comme si un prédateur se cachait non loin. Ce qui augmenterait les chances d'accouplement, pour le mâle, mais leur donnerait également le temps nécessaire pour que le sperme soit transféré correctement. Car la durée de copulation des ménures superbes est relativement longue - pour des oiseaux.

Si les scientifiques ne s'attendaient que peu à cette découverte, elle n'est pas une surprise pour autant. Ils écrivent notamment que « Darwin a fait valoir que le "goût pour le beau" des femelles entraîne l'évolution de l'extravagance masculine, mais la théorie de la sélection sexuelle prédit aussi que des ornements extravagants peuvent résulter de conflits sexuels et de tromperies ». Ce qui, semble-t-il, inclurait les chants nuptiaux.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !