L'apparition d'un rayon vert au-dessus du Soleil est un phénomène rare et imprévisible. Il s'agit d'un flash très lumineux de couleur verte qui est parfois observé en mer lorsque les conditions météo sont propices.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] De quelle couleur est le Soleil ? Si le Soleil est jaune, c'est parce que le ciel est bleu... C'est ce qu'explique cette vidéo, qui rappelle que le pic de la lumière solaire se situe plutôt dans le vert. Étrange mais explicable.

Les marins et pirates ont décrit cette observation surprenante pendant des centaines d'années, sans être crus, avant l'arrivée de la photographie en couleur. La légende raconte que le nom officiel de rayon vert proviendrait du roman de Jules Verne Le Rayon Vert écrit en 1882. Dans son livre, l'auteur décrit « une couleur verte qu'aucun artiste ne peut obtenir sur sa palette ». Le cinéma aussi a mis en scène le mystérieux phénomène du rayon vert, à l'instar du film Pirates des Caraïbes : jusqu'au bout du monde, sorti en 2007 : dans cette fiction, l'apparition d'un rayon vert signifie qu'une âme issue du monde des morts revient dans le nôtre, celui des vivants.  

Un rayon vert filmé en Italie en 2021. © Apod Videos

Une question de distance parcourue par la lumière

À quoi ressemble ce fameux rayon vert ? À un trait, ou point lumineux vert directement au-dessus du Soleil. Parfois, ce rayon peut même prendre l'aspect d'une flamme de couleur verte. Avec une précision qui a toute son importance : celui-ci apparaît lors des levers ou couchers de Soleil visibles sur l'eau, beaucoup plus rarement au-dessus de la Terre (sur des terrains plats, comme des champs de céréales ou le désert). Il est plus courant en fin de journée qu'au lever du jour et ne dure que quelques secondes. Au dire de ceux qui ont eu la chance de l'apercevoir, il est impossible de ne pas le voir lorsqu'il se produit : ce rayon vert a une luminosité intense qui scintille de manière spectaculaire.

L'atmosphère terrestre joue le rôle d'un prisme, séparant les rayons du Soleil dans des couleurs différentes. Lorsque les rayons traversent un air très dense, la lumière se courbe et se disperse dans l'atmosphère. Les couleurs à faible longueur d'onde, comme le bleu, le vert et le violet, se reflètent plus facilement que les couleurs à grande longueur d'onde comme le rouge, l'orange et le jaune. Quand le soleil est haut dans le ciel, la lumière voyage sur une plus courte distance et les couleurs ne se séparent pas bien. Mais lorsque le Soleil commence à passer en dessous de l'horizon, la lumière doit parcourir une plus grande distance : par conséquent, les couleurs se séparent plus facilement. C'est justement dans ces conditions que nos yeux arrivent à percevoir la lumière verte.

On peut alors observer le haut du Soleil basculer sous le niveau de la mer ou de la terre, avant un rayon vert par-dessus. À mesure que le soleil continue à descendre, seul le rayon vert reste visible de manière très éphémère.  

Des conditions météo anticycloniques nécessaires

Celui que l'on appelle aussi parfois « éclair vert » n'est pas seulement visible avec le Soleil. Encore plus rare mais possible, ce phénomène optique peut aussi se produire avec la Lune. L'apparition de ce phénomène optique, au-dessus du Soleil ou de la Lune, nécessite des conditions météo particulières : un ciel bien dégagé sans nuage ni brouillard. Une petite brume peut par contre être favorable à l'observation.  Il s'agit en général d'un temps anticyclonique, car celui-ci est synonyme de hautes pressions, avec un air plus dense.

Petit conseil, ne fixez pas le soleil en espérant apercevoir un rayon vert ! Le risque d'endommager vos yeux est bien réel et si cela provoque, ne serait-ce qu'une simple gêne oculaire, vos chances d'arriver à voir un rayon vert seront tout simplement nulles ! Observer un rayon vert est davantage une question de chance, il suffit de tourner sa tête furtivement vers un coucher de soleil pile au bon moment.