Planète

Inondations aux Philippines : le bilan de la tempête Washi

ActualitéClassé sous :météorologie , Philippines , Washi

-

Une tempête tropicale nommée Washi (et Sendong en Asie) a dévasté l'île de Mindanao, au sud des Philippines, pendant le weekend. Les pluies diluviennes ont provoqué de brusques inondations, faisant 88.000 sans-abris et environ 1.000 morts.

Washi est la 27e tempête tropicale qui sévit dans le Pacifique ouest cette année. © Idé

Le 16 décembre, la tempête tropicale Washi - appelée localement Sendong - commençait à survoler les Philippines. Elle s'était formée trois jours plus tôt à 2.000 km à l'est de l'île, au nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle est restée deux jours au-dessus de l'archipel, causant de nombreux dégâts matériels et humains.

Washi n'est jamais entrée dans la catégorie des cyclones, elle est restée au stade de tempête tropicale car les vents qui l'accompagnaient n'ont donc pas soufflé extrêmement fort (de 80 à 105 km/h environ). C'est davantage par ses pluies diluviennes qu'elle s'est fait remarquer. C'est sans doute pour cette raison que Washi est tout de même qualifiée de typhon.

Tempête Washi : près d'un millier de morts 

Selon les dernières informations communiquées par l'Organisation mondiale de prévention des catastrophes, le bilan humain s'élèverait à 927 morts. Toutefois, il est plus que probable qu'il s'alourdisse dans les jours à venir, jusqu'à largement dépasser le millier de victimes.

Évolution de la tempête Washi, de sa formation le 13 décembre à la fin de sa vie le 19 décembre. © Weather Underground - adaptation Futura-Sciences

Washi a d'abord touché l'île de Mindanao, à l'est de l'archipel, qui compte près de 22 millions d'habitants. Plusieurs centimètres d'eau sont tombés sur Butuan (au nord) et Davao, la plus grande ville de l'île. Les îles portuaires Cagayan de Oro et Iligan ont également été fortement touchées.

Durant les inondations, jusqu'à 50 millimètres d'eau par heure

Samedi, la tempête avait traversé l'île et son centre se trouvait au-dessus de la mer Sulu. Mais les nuages en périphérie de la tempête continuaient à déverser des précipitations importantes sur les zones habitées. Ainsi, certaines petites îles au nord de Mindanao ont reçu jusqu'à 50 millimètres d'eau par heure.

Plusieurs villages ont été ravagés par les pluies diluviennes et les cours d'eau, dont la crue a été brutale, faisant environ 88.000 sans-abris. Une catastrophe qui aurait pu être limitée car la tempête était attendue. Pourtant aucun ordre d'évacuation n'a été émis pour éviter aux habitants d'être pris au piège par les inondations.

C'est environ la dixième tempête qui traverse le pays cette année, mais seulement la deuxième qui survole le sud. Et encore, Banyan, qui avait sévit en octobre, n'avait touché que l'extrême nord de Mindanao avec des vents ne dépassant pas 65 km/h.

Hier, Washi se dirigeait vers la côte est du Vietnam mais sa force s'était nettement estompée, retombant dans la catégorie des dépressions tropicales jusqu'à sa disparition dans la nuit.

Cela vous intéressera aussi