Planète

En image : le New Jersey avant et après le passage de Sandy

ActualitéClassé sous :météorologie , ouragan Sandy , Sandy

Parce qu'il est difficile de prendre du recul sur des événements aussi dramatiques que le passage de l'ouragan Sandy, le point de vue des aviateurs à 1.530 mètres de haut peut bien aider. La NOAA fournit les clichés de ses pilotes : un bon moyen de faire le point. 

La NOAA a fait un travail remarquable durant l'événement Sandy. Ils ont fourni presque en temps réel les données satellites, radars, le taux de précipitations sur toutes les régions, et ont actualisé leurs bulletins d'alertes régulièrement. © NOAA

L'ouragan Sandy est bel et bien mort au Canada, mais le New Jersey n'est pas sorti d'affaire pour autant. Hier, une nouvelle tempête s'est produite dans la région, apportant les premières neiges de l'année autour de New York. Si les experts estiment à 15 milliard d'euros le coût de la reconstruction de la côte est, les photos suivantes, fournies par la NOAA, suggèrent que la reconstruction pourra être plus coûteuse et surtout longue.

Le Staten Island, New York. L'image « avant » vient de Google Earth, et l'image « après » a été obtenue grâce aux avions de la NOAA. © NOAA

Les ports, comme au Staten Island de New York ont été dévastés, en partie à cause du phénomène de surcote. Le niveau de la mer à New York s'est élevé de 4 m. On doit cette étonnante élévation à la conjonction de deux principaux facteurs : c'était la période des grandes marées en Atlantique, et les raphales de Sandy atteignaient 150 km/h. L'eau de mer s'est engouffrée dans New York et c'est tout le sud de Manhattan qui fut inondé.

Le lac de Sylvan, à Belmar, au sud de New York, n'a pas tardé à se confondre à l'océan. L'image « avant » vient de Google Earth et l'image « après » a été obtenue grâce aux avions de la NOAA. © NOAA

Dans le New Jersey, certaines digues ont lâché. C'est inquiétant car si l'érosion des plages s'aggrave les prochaines tempêtes auront de grandes facilités à pénétrer dans les terres. Et les cyclones et ouragans sont fréquents à cette époque de l'année.

Se formant à 6 ° de l'équateur (soit environ 600 km), les cyclones se développent généralement entre la fin de l'été et le début de l'automne. Si on compte 80 cyclones par an en moyenne dans le monde, durant la période 1990-2004, ce sont tout de même entre 16 et 25 cyclones de catégories 4 et 5 qui se sont produits dans l'Atlantique Nord. Sandy était classé en catégorie 1 lorsqu'il atteint les côtes américaines. 

Mantoloking est une île au sud de New York. Très longue, elle abrite la baie de Silver. L'image « avant » vient de Google Earth et l'image « après » a été obtenue grâce aux avions de la NOAA. © NOAA

Sur son passage, Sandy aura provoqué de sérieux dégâts, en Jamaïque, à Cuba, à Haïti, aux Bahamas, aux États-Unis et au Canada. L'île d'Haïti, la victime oubliée des médias, aura de grandes difficultés à se relever. Le bilan actuel est de 60 morts et 200.000 relogés, mais il persiste un très important risque de famine et de choléra« un désastre majeur » dit le premier ministre haïtien Laurent Lamothe.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi