Planète

Dorsale Est-Pacifique : une nouvelle campagne de recherche pluridisciplinaire

ActualitéClassé sous :géologie

-

Le 30 avril prochain débute la campagne PHARE, vaste programme de recherche pluridisciplinaire mené par des chercheurs du CNRS et de l'Ifremer. Il s'inscrit dans l'histoire de la découverte de la vie dans les grands fonds marins. PHARE se déroule au large des côtes mexicaines à bord du navire de l'Ifremer, L'Atalante, équipé de l'engin téléopéré Victor 6000. La mission doit s'achever le 2 juin 2002.

20 ans déjà

L'objectif des chercheurs embarqués sur cette mission de longue durée consiste à mieux comprendre le fonctionnement des communautés biologiques vivant au voisinage des sources hydrothermales. Le site choisi pour les plongées scientifiques a été découvert il y a tout juste vingt ans par des chercheurs français sur la dorsale du Pacifique oriental. Il est surnommé par les spécialistes « EPR 13° Nord ». Six campagnes d'exploration et de description des communautés biologiques se sont succédées pendant dix ans, de 1982 à 1992. Puis, plus récemment, trois campagnes plus ciblées entre 1996 et 1999 ont été dédiées à la biologie et à la microbiologie de ces peuplements qui, en l'état actuel des connaissances, vivraient dans les conditions de plus hautes températures et de plus fortes concentrations en sulfure et en métaux sur notre planète. PHARE s'intéressera plus particulièrement au développement de la vie dans ces conditions extrêmes.

Interdisciplinarité et…innovation technologique

La campagne PHARE associe de nombreuses disciplines telles que la biologie, la microbiologie, l'écologie et la chimie. Elle rassemble des scientifiques de l'Ifremer, du CNRS et de l'Université Pierre et Marie Curie (Paris 6). Leur démarche scientifique se fonde sur une approche intégrée du système d'organisation biologique à plusieurs niveaux : gène, organisme, écosystème. Les interactions entre organismes, microorganismes et milieu environnant qui contrôlent le développement, dans l'espace et dans le temps, des communautés biologiques seront identifiés par des expérimentations sur le fond (in situ) et en laboratoire à bord du navire (in vivo).

Une instrumentation innovante, le plus souvent développée par les participants à la campagne eux-mêmes, sera déployée. Certains équipements seront emportés, par 2600 m de fond par le Victor 6000, pour la cartographie chimique et thermique, pour l'imagerie optique, pour la récolte de larves, de bactéries, de particules et de fluides ; d'autres seront utilisés à bord du navire : c'est le cas des aquariums pressurisés et des enceintes permettant de réaliser des fécondations in vitro.

PHARE est un projet du programme national DORSALES, composante française du programme international INTERRIDGE. Ce dernier vise à « mieux connaître le système des dorsales océaniques et les communautés biologiques vivant à proximité de celles-ci ». PHARE fait également partie du nouveau programme GEOMEX (Géomicrobiologie des milieux extrêmes) du CNRS.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi