Planète

Campagne Atalante : les 29 & 30 janvier

ActualitéClassé sous :géologie

-

Antenne Argos sur la bouée

En milieu de journée nous avons déployé une bouée équipée d'une antenne Argos. Un mouillage typique doit être déployé au cour de notre expérience. Il comprend 2 instruments mesurant la température et la conductivité (salinité) et la pression (profondeur) qui sont reliés à différentes profondeurs au câble de mouillage. Ce câble s'étend sur toutes la distance entre le fond marin et la surface, étant maintenu verticalement par un certain nombre de flotteurs.Toutes les 2 heures, tous les instruments, même les plus en profondeur (aux environ de 5 000m) sont contactés électroniquement par l'unité centrale de contrôle. Celle-ci est placée dans la bouée de flottaison à la surface de l'eau. Le signal ordonne aux instruments d'envoyer les données mesurées à la bouée de surface. Là, les données sont enregistrées afin d'être envoyées par un satellite vers une station au sol, et de là, par Internet à l'adresse du scientifique responsable. Un tel transfert d'un jeu de données complet s'effectue toutes les 4 heures et dure 2 heures environ, en raison de la petites quantité de données pouvant être transmises par satellite.

La bouée de surface qui est le coeur de toutes les transmission télémétrique est faite d'une sphère de verre de 40 cm de diamètre. Celle-ci contient un petit calculateur, une unité de contrôle électronique et un système de transmission avec antenne. La conception particulière de la bouée de surface permet des immersions jusqu'à 1 000m sans dommage pour l'habitacle de verre. De telles profondeurs peuvent être atteintes lorsque la ligne du mouillage s'incline (par ex. en cas de courants marins extrêmement forts). En dehors de ces cas, la télémétrie permet aux scientifiques à terre de suivre toutes les propriétés mesurées par les instruments, y compris les plus au fond, jusqu'à ce que le mouillage soit récupéré à la fin de sa mission.

Le prototype qu'a développé Andreas Pinck est très petit comparé aux autres équipements similaires. Grâce à sa petite taille, il subit peu l'effet du vent et de l'eau. La bouée a bien fonctionné. Il est prévu d'installer cette bouée sur 2 mouillages (prochainement déployés sur la route du retour) . Les données de ces petites bouées pourront alors être directement transmises par satellite à Kiel (Allemagne). Les scientifiques n'auront pas besoin d'attendre une année, et recevrons toujours des données, même en cas de perte. Après ce test réussi, nous installons cette bouée de télémétrie sur le mouillage qui sera mis à l'eau après-demain.

Baptême pour une nouvelle source acoustique : Peu après 7h00 ce matin, les préparatifs pour le test de la source acoustique d' Andrey Morozow ont démarré. Nous avons tout d'abord déployé deux récepteurs.

Puis après avoir parcouru 2km, est enfin arrivé le moment important pour Andrey de voir sa source plonger dans l'océan. Comme personne n'avait beaucoup d'expérience avec cet instrument, il n'a pas été facile de le mettre à l'eau. Après beaucoup d'hésitations, nous avons enfin pu le descendre à 800m de profondeur. Cette source, grâce à ces signaux acoustiques, permet de déterminer la température moyenne de l'eau sur de longues distances. Quand nous avons remonté la source sur le pont, Andrey a respiré profondément, le test est un succès et le baptême réussi.

Cela vous intéressera aussi