Des chercheurs du Centre national de recherche sur l’atmosphère (NCAR/Ucar, États-Unis) estiment que le changement climatique va rendre les ressources en eau dans les régions neigeuses plus difficiles à prévoir. © sergojpg, Adobe Stock
Planète

Pourquoi les ressources en eau dans le monde vont devenir incertaines ?

ActualitéClassé sous :Eau , neige , montagne

En matière de ressources en eau, certaines régions du monde sont fortement dépendantes de la fonte des neiges. Or, avec le changement climatique anthropique, le ruissellement va devenir bien moins prévisible. Rendant plus difficile encore la gestion des ressources en eau douce.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Un incroyable procédé pour transporter de l'eau douce par voie maritime  Certaines régions de notre planète disposent de beaucoup d’eau douce alors que d’autres en manquent. Pour pallier ce problème, des chercheurs espagnols ont développé une étrange solution : une poche permettant de transporter facilement et efficacement de l’eau par voie maritime. Découvrez-la grâce à la chaîne Euronews, dans ce nouvel épisode de Futuris. 

Météo France vient de l'annoncer. Juillet 2022 sera « très probablement » le mois de juillet le plus sec depuis 1959. Cela semble vouloir n'être qu'un début. Les simulations mettent en effet en évidence une augmentation continue des sécheresses du sol tout au long du XXIe siècle sous l'effet du réchauffement climatique. Du moins, concernant notre pays. Car ailleurs, les prévisions ne sont pas nécessairement les mêmes.

Des chercheurs du Centre national de recherche sur l’atmosphère (NCAR/Ucar, États-Unis) montrent, par exemple, que dans les régions de l'hémisphère Nord dominées par la neige, c'est le manque de prévisibilité de la ressource en eau, qui devrait dominer. Même dans les régions qui continueront de recevoir à peu près la même quantité de précipitations, le débit des cours d'eau deviendra plus variable et imprévisible.

« Dans ces régions, les systèmes de gestion de l'eau sont basés sur la prévisibilité de l'accumulation de neige et du ruissellement. Or une grande partie de cette prévisibilité pourrait disparaître avec le changement climatique », remarque Will Wieder, chercheur, dans un communiqué du NCAR/Ucar. Dans le cas où nos émissions de gaz à effet de serre devaient se poursuivre au rythme actuel.

Les modèles développés par les chercheurs du Centre national de recherche sur l’atmosphère (NCAR/Ucar, États-Unis) prévoient — dans un scénario d’émissions fortes de gaz à effet de serre — environ 45 jours sans neige de plus par an dans l’hémisphère Nord d’ici 2100. © magdal3na, Adobe Stock

Moins de neige rend le système imprévisible

Depuis longtemps déjà, les chercheurs soulignent que le manteau neigeux a tendance à s'amincir et à fondre plus tôt sous l'effet du réchauffement climatique parce que les précipitations tombent davantage sous forme de pluie que de neige. La fonte se produit en hiver. De manière plus aléatoire. Le ruissellement devient imprévisible et, dans son sillage, le débit des cours d'eau.

Seront essentiellement impactées, des régions comme celle des montagnes Rocheuses -- où la quantité d'eau contenue dans le manteau neigeux pourrait diminuer de 80 % --, de l'Arctique canadien, de l'est de l'Amérique du Nord et de l'Europe de l'Est. La gestion des ressources en eau douce pourrait s'en voir largement compliquée. Tant pour la société que pour les écosystèmes« Nos efforts pour améliorer nos modèles prédictifs sont anéantis par la disparition rapide de notre meilleur allié, la neige, explique Flavio Lehner, professeur à l'université Cornell (États-Unis). C'est peut-être une course que nous sommes en train de perdre, mais nous essayons de reprendre l'avantage en étudiant mieux ces sujets ».

Une manière une fois encore de souligner à quel point les ressources en eau sont précieuses et devraient être préservées. En gardant à l'esprit que les impacts les plus graves sur le manteau neigeux, le ruissellement et les écosystèmes peuvent encore être évités si notre société réussit finalement à réduire ses émissions de gaz à effet de serre.


Une envie de s'évader pour l'été ? 

Pour célébrer les vacances comme il se doit, découvrez le Mag Futura au prix préférentiel de 15 € au lieu de 19 €, soit une réduction de 20% ! 

Au programme de ce numéro : une plongée au cœur de 4 thématiques scientifiques qui vont marquer 2022, de la Terre à la Lune : 

  • Quels mystères nous cache encore la Lune ?
  • Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes ?
  • Comment nourrir le monde sans le détruire ?
  • L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente ?

Le Mag Futura, c'est quoi ? 

  • Notre première revue papier de + de 200 pages pour rendre la science accessible au plus grand nombre
  • 4 questions scientifiques majeures pour 2022, de la Terre à la Lune 
  • Livraison à domicile*

*La livraison se fait en France (hors France métropolitaine), Suisse, Belgique. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !