Au Texas, la sécheresse a presque entièrement asséché une rivière, et a dévoilé d'étranges empreintes de pas. Datant d'il y a 113 millions d'années, ces traces ont été laissées par deux types de dinosaures différents !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Jurassic World : pourrait-on recréer des dinosaures ? Dans la saga Jurassic Park, des dinosaures sont recréés à partir du sang d'un moustique fossilisé, qui contenait de l'ADN intact de dinosaure. Dans la réalité, le même procédé serait-il envisageable ?

Au Texas, la rivière Paluxy, située dans le parc Dinosaur Valley, s'est asséchée durant l'été. Et ce niveau de sécheresse, jamais atteint auparavant, a révélé une piste d'empreintes de dinosaures jamais découvertes jusqu'à aujourd'hui ! Elle serait de plus l'une des plus longues au monde ! « Dans des conditions fluviales normales, ces nouvelles pistes sont sous l'eau et sont généralement remplies de sédimentssédiments, ce qui les rend enterrées et moins visibles », explique dans un communiqué Stephanie Salinas Garcia, du Texas Parks and Wildlife Department.

D'une taille équivalente à plusieurs mains humaines, ces traces ont été attribuées à deux différents types de dinosauresdinosaures qui vivaient il y a 113 millions d'années, durant le CrétacéCrétacéAcrocanthosaurus et Sauroposeidon. Le premier, l'acrocanthosaure, est l'un des plus grands théropodes qui ait jamais existé, il mesurait jusqu'à 11 mètres de haut et pesait jusqu'à 7 tonnes ! Tandis que le sauroposéidon faisait partie des herbivores, mesurait jusqu'à 18 mètres de haut et 35 mètres de long, et pesait près de 44 tonnes à l'âge adulte.

Des empreintes bientôt cachées à nouveau sous le lit de la rivière

Ce n'est pas la première fois que de telles empreintes sont retrouvées dans cet endroit. En effet, Dinosaur Valley tire son nom des multiples traces qui ont été découvertes, qui ont montré que la zone était auparavant habitée par de nombreux dinosaures et située au bord de la mer, permettant aux empreintes de ces reptiles géants de s'imprimer dans la boue. 

« Alors qu'elles seront bientôt enterrées à nouveau par la pluie et la rivière, le parc d'État de Dinosaur Valley continuera de protéger ces pistes vieilles de 113 millions d'années, non seulement pour les générations actuelles, mais aussi pour les générations futures », a déclaré Stephanie Salinas Garcia. Et la sécheresse, bien qu'inquiétante car d'une intensité jamais vue, pourrait bien permettre de libérer d'autres secrets enfouis sous les lits des rivières.