Planète

Le plus grand dinosaure à plumes avait des ailes mais ne volait pas

ActualitéClassé sous :dinosaure , plume , Zhenyuanlong suni

Cousin des vélociraptors de Jurassic Park et Jurassic World, et de même taille que lui, Zhenyuanlong suni, découvert en Chine, avait des plumes et des ailes. Même s'il ne pouvait très probablement pas voler, il s'agit néanmoins du plus grand dinosaure avien à plumes connu à ce jour. Une pièce de plus dans le puzzle de l'adaptation au vol.

Sur cette représentation d'artiste, Zhenyuanlong suni est couvert de plumes richement colorées. L'hypothèse est plausible car ce dinosaure ne devait pas s'en servir pour voler mais, sans doute, pour parader. Ces ailes l'aidaient peut-être aussi à chasser en courant après ses proies. © Zhao Chuang

Yixian est l'une des formations dites de Jehol, qui doivent ce nom à la plus célèbre d'entre elles, dans la province chinoise du Liaoning, à la frontière avec la Corée du Nord. La formation de Jehol est en effet mondialement connue pour son abondance en fossiles du Crétacé, en particulier en spécimens de dinosaures à plumes. C'est en rapport avec le biota de Jehol que l'on a découvert depuis 1996 un certain nombre de fossiles de théropodes à plumes qui ont révolutionné notre connaissance des dinosaures, comme le Sinosauropteryx.

La formation de Jehol et donc celle de Yixian sont, pour les paléontologues, des Lagerstättes (en allemand, littéralement, lieux de stockage), c'est-à-dire des dépôts sédimentaires qui contiennent des fossiles d'une grande diversité ou très complets. Une nouvelle illustration de la qualité de ce gisement de fossiles vient d'être donnée avec la découverte dans la formation de Yixian d'un nouveau dinosaure à plumes. Les deux chercheurs qui font la description de ce nouvel animal dans un article de Nature, Junchang Lü de la Chinese Academy of Geological Sciences (Pékin) et Stephen Brusatte de l'université d'Édimbourg (Écosse), l'ont baptisé Zhenyuanlong suni. Les restes fossilisés retrouvés appartiennent à un dromaeosauridae qui vivait il y a environ 125 millions d'années.

Les traces des larges plumes dont était doté Zhenyuanlong suni sont bien visibles sur ce fossile très complet. Elles équipaient de petits bras et ne devaient donc pas permettre à l'animal de voler. © Nature

L'origine des plumes de dinosaures reste énigmatique

Rappelons que les dromæosauridés, ou droméosauridés, sont une famille éteinte de dinosaures théropodes carnivores ressemblant à des oiseaux qui ont abondé au cours du Crétacé. Le nom dromaeosauridae signifie « lézard coureur », du grec dromeus qui signifie « courir » et sauros qui signifie « lézard ». On retrouve leurs fossiles aussi bien en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique, qu'au Japon, à Madagascar mais aussi en Argentine et en Antarctique. Apparus au milieu du Jurassique, ils ont survécu jusqu'à l'extinction Crétacé-Tertiaire.

Zhenyuanlong suni est remarquable à plus d'un titre. Il est d'abord, à ce jour, le plus grand dinosaure à plumes connu. Il mesurait environ 1,65 m de long, c'est-à-dire un peu plus qu'un condor de Californie, et devait peser 20 kg. Mais la présence de grandes plumes accrochées sur de petits bras indique que, pour un tel poids, des ailes si modestes ne devaient pas lui permettre de voler. C'est une indication précieuse pour mieux comprendre les mécanismes évolutifs ayant mené à l'apparition des plumes et du vol chez les dinosaures aviens et donc les oiseaux.

Zhenyuanlong suni n'est pas le plus ancien dinosaure à plumes connu mais son exemple prouve que des plumes et des ailes pouvaient se trouver chez d'anciens dinosaures aviens sans être associées au vol. Or, parmi les hypothèses avancées pour expliquer l'apparition des plumes et des ailes, certaines supposent qu'elles sont apparues et puis ont été sélectionnées par l'évolution parce qu'elles permettaient, par exemple, de garder des œufs à la bonne température ou pour parader afin d'attirer un partenaire pour la reproduction.

Toutefois, on ne peut pas écarter l'hypothèse que, comme dans le cas des autruches et des manchots actuels, Zhenyuanlong suni ait en fait évolué à partir d'animaux plus anciens qui, eux, volaient, que ce soit en planant ou en battant des ailes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi