Planète

Des zones clés de la biodiversité demeurent sans protection

ActualitéClassé sous :développement durable , congrès , Durban

Le nombre de sites abritant des espèces animales protégées s'élève aujourd'hui à 102 000, d'après les chiffres fournis à l'occasion du congrès organisé à Durban par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Ces 102 000 réserves représentent un total de 19 millions de km², ce qui équivaut à 11,5 % de la surface des terres. A titre de comparaison, en 1962, 2 millions de km² étaient protégés.

Des zones clés de la biodiversité demeurent sans protection

Cependant, les réserves actuelles laissent 700 espèces figurant sur la Liste Rouge des animaux, oiseaux et amphibiens menacés, établie par l'UICN, en dehors de toute protection, selon une estimation de l'organisation Conservation International, basée aux Etats-Unis (Washington DC).

Or le fait d'adjoindre une surface correspondant à 2,6 % seulement de la surface des terres à celle actuellement protégée, permettrait d'intégrer deux tiers de ces espèces menacées à l'intérieur d'un habitat protégé, précise Gustavo Fonseca, scientifique de la Conservation International. Une action rapide pourrait permettre de sauver la grande majorité de ces espèces, ajoute-t-il.

L'étude menée identifie les zones menacées de destruction regroupant un grand nombre d'espèces. La disparition rapide de la forêt de la façade atlantique d'Amérique du Sud, prise entre les agglomérations en expansion de Rio de Janeiro et de São Paulo, en est un très bon exemple.

Cependant, cette étude, qui procure une large vision de la situation, ne tient pas compte des subtilités de la distribution des espèces à l'échelle locale. Des efforts en faveur de la protection doivent être menés au niveau local, insiste Ana Rodrigues de la Conservation International. L'étude ne tient pas compte non plus des animaux et des plantes vivant dans les mers, les lacs et les rivières, qui représentent 70 % de la surface terrestre. L'océan en tant que prochaine priorité en matière de protection a été l'un des sujets abordés lors du congrès de Durban. Les réserves marines ne couvrent actuellement que 0,5 % des océans du monde.

Cela vous intéressera aussi