Planète

Verrons-nous le Kilimandjaro sans neige ?

ActualitéClassé sous :développement durable , climatologie , Kilimandjaro

Les neiges éternelles du Kilimandjaro, en Tanzanie, fondent. Ce n'est pas nouveau, même on discute encore des causes du phénomène. Le débat est relancé par les travaux de Lonnie Thompson, de l'Ohio State University. Selon lui, ces neiges pourraient disparaître d'ici quelques décennies, à cause du réchauffement global.

Les fragments isolés de glacier, comme celui-ci, se multiplient au sommet du Kilimandjaro. © Lonnie Thompson / Ohio State University

D'après les données accumulées par le paléoclimatologiste Lonnie Thompson et son équipe, les glaciers du Kilimandjaro vont mal et leur situation empire. Lors de la période 2000-2007, pour la première fois, les pertes en épaisseur égalent celles du recul des glaciers.

Depuis 1912, la superficie des glaciers a diminué, de 1% entre 1912 et 1953 et de 2,5% entre 1989 et 2007. C'est 85% du volume de glace qui a disparu depuis 1912, dont 26% depuis 2000 et l'épaisseur des glaciers nord et sud a diminué, respectivement, de 1,9 et 5,1 mètres. Quant au glacier de Furtwängler, plus petit, il a perdu 50% de son épaisseur depuis 2000.

Plus impressionnant, des bulles allongées caractéristiques d'un cycle de dégèle-regèle sont présentes au cœur d'un des glaciers, un phénomène jamais observé dans les glaces accumulées depuis 11.700 ans ! Et cela bien qu'elles aient connu une sécheresse de 300 ans il y a 4.200 ans.

Le Mont Kilimandjaro et ses neiges peut-être absentes en 2030. © Tambako the Jaguar CC by-nd

Des glaciers qui transpirent de chaud

Selon Lonnie Thompson, « le fait que tant de glaciers tropicaux et subtropicaux montrent des réponses similaires suggère une cause commune sous-jacente. L'augmentation des températures de surface de la Terre, couplée avec une augmentation encore plus importante dans la moyenne à haute troposphère tropicale, comme ce qui est enregistré dans les décennies récentes, devraient au moins partiellement expliquer le comportement globalement commun des glaciers ».

D'après les preuves présentées par l'équipe de l'Ohio State University, la combinaison des processus à l'œuvre dans la réduction actuelle du glacier du Kilimandjaro est un fait unique en 11.700 ans. Si les conditions climatologiques actuelles perdurent, les glaciers du sommet du Kilimandjaro et de ses flancs disparaîtront probablement dans quelques décennies.

Le Kilimandjaro n'est pas le seul glacier menacé, c'est l'ensemble des glaciers et particulièrement ceux des tropiques (le Mont Kenya, les Andes, l'Himalaya...) qui sont concernés et avec eux leurs écosystèmes et les activités touristiques qui en dépendent.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi