Solar Impulse : Bertrand Piccard, en vol, nous parle du cockpit. La centrale thermosolaire du projet Masen (ici une vue d'artiste), près de Ouarzazate, s'étalera sur 30 km2 et produira 100 à 125 MW dans un premier temps puis, à terme, 500 MW. © Solar Impulse

Planète

Tops 2012 : l’océan et le climat surveillés par les scientifiques

ActualitéClassé sous :développement durable , climatologie , Vie du site

La conférence de Doha sur le climat n'a pas débouché sur de grandes décisions, mais les scientifiques continuent leurs observations et leurs modélisations. Si la météo fut assez capricieuse en 2012 (sans que l'on puisse attribuer ces sautes d'humeur à un changement global), on comprend un peu mieux les évolutions de la machine climatique. Et pendant ce temps, le projet Solar Impulse, avec son superbe vol transcontinental à la force des photons, démontrait les opportunités de l'énergie solaire...

Alors qu'il survolait l'Espagne peu après son départ de Madrid à bord de l'avion solaire HB-SIA, Bertrand Piccard a pris le micro pour faire avec Futura-Sciences un bilan de ce premier vol intercontinental entre la Suisse et le Maroc. « Nous avons rencontré des conditions météorologiques plus difficiles que prévu », nous explique-t-il.

 

Les moussons sont dévastatrices mais aussi bénéfiques. En Inde, malgré d'intenses inondations dans les villages, les trombes d'eau saisonnières sont vitales, fournissant plus de 80 % de l'eau annuelle. Dans un modèle de réchauffement climatique, la mousson serait pourtant en danger. À la fin de ce siècle, la suppression de saisons entières de la mousson indienne deviendra vraisemblablement un phénomène très fréquent. 

 

En 2011, La Niña, mode de variabilité naturel du climat, était particulièrement intense. L'Australie, le nord de l'Amérique du Sud et le sud-est de l'Asie ont subi des pluies diluviennes, largement supérieures à la moyenne. Mais durant ses 16 mois d'activité, La Niña a également fait reculer les océans, bravant la tendance à l'augmentation du niveau de la mer que l'on observe depuis plus d'un siècle. 

 

Le réchauffement climatique suivrait actuellement les tendances prévues par le Giec, mais pas la hausse du niveau des mers. Des populations pourraient se retrouver les pieds dans l'eau avant l'heure ! 

 

La saison 2012 des ouragans en Atlantique est terminée ! Bilan ? L'ouragan Sandy restera de loin l'événement le plus marquant dans cette région, comme le sera sans doute Bopha pour le Pacifique. L'année 2012 aura donc été plutôt active. Une vidéo de la Nasa retrace la saison des tempêtes tropicales en Atlantique. L'occasion de faire le point sur ces terribles dépressions. 

 

La conférence de Doha, 18e conférence de l'Onu sur le climat, s'est clôturée vendredi 7 décembre. Si les mesures prises sur le plan mondial en ont déçu plus d'un, cette réunion au Qatar donne néanmoins une seconde vie au protocole de Kyoto. Retour sur les décisions prises pour sauver la planète.  

 

Cela vous intéressera aussi