Planète

SolarTaxi, la voiture solaire, a bouclé son tour du monde

ActualitéClassé sous :développement durable , SolarTaxi , Louis Palmer

-

Parti de Lucerne, en Suisse, en juillet 2007, Louis Palmer y revenu après un tour du monde en voiture électrique. Le SolarTaxi, l'étrange véhicule de cet ingénieur, qui se veut l'ambassadeur du changement climatique, fonctionne à l'énergie solaire.

L'étrange SolarTaxi, une voiture biplace qui traîne ses cellules solaires en remorque. Elle est ici au sud de la Chine. © Equipe SolarTaxi

53.451 kilomètres. En une année et demie, le Suisse Louis Palmer a réussi son pari de traverser avec son SolarTaxi l'Europe orientale, le Moyen-Orient, l'Inde, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, l'Asie du Sud-Est, la Chine et les Etats-Unis, avant de revenir à son point de départ, Lucerne, au centre de la Confédération Helvétique. Entre-temps, Louis Palmer s'est arrêté à Paris (le 3 novembre) et à Poznan, en Pologne, le 4 décembre, pour la conférence internationale sur le climat.

Le périple de Louis Palmer dans son SolarTaxi. © Equipe SolarTaxi

Mis au point par quatre écoles d'ingénieurs suisses, son véhicule est une petite voiture à deux places traînant une remorque de cinq mètres de longueur sur laquelle sont installés six mètres carrés de cellules photovoltaïques. L'électricité produite est emmagasinée dans une batterie Zebra. Particulière mais déjà étudiée pour des véhicules électriques, celle-ci utilise du sel, qui doit être liquide, et fonctionne entre 270 et 350°C.

Louis Palmer sur le Golden Gate Bridge, à San Francisco. © Equipe SolarTaxi

Le SolarTaxi atteint, en vitesse de pointe, 90 km/h et peut rouler la nuit et jusqu'à cent kilomètres par jour. Pour rouler davantage, il doit recharger sa batterie avec l'électricité locale. Afin de compenser cette consommation, des panneaux solaires installés sur le toit de l'entreprise Swisscom, à Berne, produisaient de l'électricité, injectée dans le réseau, ramenant à zéro la consommation d'énergie... Il a tout de même fallu quelques bateaux pour traverser plusieurs océans.

Tout au long de son périple, Louis Palmer a fait parler de son projet et fait monter dans le SolarTaxi plus d'un millier de personnes, dont des responsables politiques, pour convaincre le plus grand monde de l'intérêt de ces nouvelles technologies.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi