Planète

Émissions de CO2 : une augmentation de 5,8 % selon les Nations unies

ActualitéClassé sous :développement durable , climatologie , protocole de Kyoto

Les émissions de dioxyde de carbone ont augmenté de 5,8 % en 2010, soit la plus importante croissance de ces vingt dernières années, selon un rapport des Nations unies. La Chine et l'Inde en sont les principales responsables.

En 2010, les émissions de dioxyde de carbone ont augmenté de 5,8 %. © ilya_ktsn, Flickr, cc by nc 2.0

Un record vient d'être battu. Les émissions de CO2 ont augmenté de plus de 5 % en 2010, ce qui représente la plus importante croissance depuis vingt ans. Les médailles d'or et d'argent reviennent, sans surprise, à la Chine et l'Inde avec des scores respectifs de 10 % et 9 %. L'Union européenne et les États-Unis sont évidemment en concurrence pour la dernière marche du podium. C'est une des conclusions du rapport du Centre commun de recherche des Nations unies (JRC), publié le 21 septembre 2011.

Selon le rapport, en 2010, l'ensemble des émissions de dioxyde de carbone représentait 33 milliards de tonnes. En cause ? Principalement la croissance économique, donc, et la demande continuellement croissante en énergie et en transport que l'émergence des énergies renouvelables ou du nucléaire n'a pas réussi à contrer. Globalement, les émissions de CO2 ont augmenté de 45 % de 1990 à 2010.

Émissions de CO2 dans les différents pays en millions de tonnes, et émissions par personne. © JRC, données WPP

Pas d'inquiétude pour le protocole de Kyoto...

Pourtant les experts sont confiants, les objectifs établis par le protocole de Kyoto devraient être réalisés par les pays industrialisés qui l'ont ratifié et par les États-Unis également (qui eux n'ont pas ratifié le protocole). En effet, pendant la période allant de 1990 à 2010, ces pays ont fait des efforts pour se détacher de leur dépendance au charbon et au pétrole, remarque le rapport. Pour rappel, les objectifs de ce protocole sont une diminution de gaz à effet de serre de 5 % sur l'ensemble des pays qui l'ont ratifié, mais chacun doit atteindre un objectif qui lui est propre (par exemple, il est de 8 % pour l'ensemble de l'Europe des 15, mais là encore, il y a eu une redistribution pour chaque pays).

Le dioxyde de carbone est un des principaux gaz à effet de serre et contribue ainsi grandement au réchauffement climatique. La lutte contre ce réchauffement est le principal enjeu écologique de notre époque. Ses impacts sont en effet aussi nombreux que néfastes : atteinte à la biodiversité, montée du niveau des océans, augmentation des précipitations, modifications du climat, etc.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi