Planète

Des brunchs géants pour la Quinzaine du commerce équitable

ActualitéClassé sous :développement durable , commerce équitable , Max Havelaar

La Journée mondiale du commerce équitable, le 8 mai, donnera le coup d'envoi de la dixième Quinzaine du commerce équitable en France. A cette occasion, des brunchs géants s'improviseront dans l'Hexagone pour fédérer les consommateurs autour de produits équitables. Jusqu'au 23 juin, ils seront également sensibilisés aux principes et aux avantages de ce système d'échanges au travers de diverses animations, ateliers et manifestations.

Quinzaine du commerce équitable, du 8 au 23 mai. Crédits DR

L'association Max Havelaar France soufflera les dix bougies de la Quinzaine du commerce équitable du 8 au 23 mai. Objectif de cette manifestation : « convaincre le plus grand nombre de personnes de passer au commerce équitable ». Pour ce faire, de nombreux brunchs seront organisés à travers la France ce 8 mai.

Du Nord-Pas-de-Calais à la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, les produits équitables, récoltés et fabriqués par des petits producteurs sud-américains, africains ou asiatiques, seront à l'honneur. A Paris, dans le Parc de la Villette, du chocolat, du miel et de la confiture équitables pour le goûter seront distribués aux gourmands venus s'informer. Un espace zen avec des coussins en coton équitable sera installé pour faire comprendre aux visiteurs que le commerce équitable ne concerne pas uniquement l'univers de l'alimentaire.

Des douceurs équitables...

En parallèle, les chefs français se mobiliseront et mettront à leur carte des recettes à base de produits issus du commerce équitable. Olivier Roellinger, des Maisons de Bricourt à Cancale (Ile-et-Vilaine), et François Gagnaire, du restaurant éponyme au Puy-en-Velay (Haute-Loire), ont accepté par exemple de participer à la manifestation.

Aussi, les Parisiens peuvent déguster une création chocolatée imaginée par la cuisinière médiatique Julie Andrieu et le chocolatier Pierre Marcolini. Baptisée Regards, cette douceur est fabriquée essentiellement à partir d'aliments équitables. Elle repose sur un fond de pain d'épices et conjugue ses saveurs avec de la confiture à l'orange, de la mousse au chocolat du Pérou et une dacquoise au müesli. Compter 24,50 euros pour cette pâtisserie qui sera disponible dans les boutiques de Pierre Marcolini.

En France, le commerce équitable est un secteur de consommation en pleine évolution. Selon une étude Kantar réalisée en janvier dernier, les Français réalisent quatre achats de produits équitables par an et dépensent 15,90 euros dans l'année.

«L'avenir passe par une consommation généralisée et plus massive. La France a encore une belle marge de progression. Les foyers français consomment quatre fois moins que les foyers britanniques » confie Joaquin Munoz, directeur du label Max Havelaar France.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi