La voiture autonome de Google a été présentée en mai dernier (ici à gauche) mais la forme extérieure n'était qu'une maquette. À droite, un dessin de ce à quoi elle pourrait ressembler. Google ne prévoit ni volant, ni pédales mais la législation imposeront peut-être des commandes pour que le passager puisse redevenir conducteur. © Google

Planète

En bref : la voiture autonome de Google bientôt testée en ville ?

ActualitéClassé sous :développement durable , voiture autonome Google , voiture sans conducteur

Au printemps dernier, Google avait présenté un prototype d'un petit véhicule urbain autonome. La firme vient d'annoncer de prochains essais sur route et, peut-être, en pleine ville. Les autorités devront toutefois donner leur accord.

Le géant de l'internet Google a annoncé lundi que sa première voiture sans conducteur, que nous avions présentée en mai dernier, était prête à être testée sur circuit avant un possible essai en ville en 2015. « Nous allons passer les vacances (de Noël) à faire des tours sur notre piste d'essai et nous espérons vous voir sur les routes du nord de la Californie pendant la nouvelle année », a indiqué l'équipe en charge du projet dans un message publié sur le réseau Google+.

Après des années de travail, le groupe a assuré lundi être parvenu à assembler un prototype « entièrement fonctionnel » de sa voiture sans volant et guidée par ordinateur. Google n'en a toutefois pas dit plus lundi sur les détails techniques de sa voiture, qui lui permettrait de se poser en pionnier du transport individuel de demain. Le message publié lundi montrait simplement une voiture blanche aux courbes arrondies.

En mai, le groupe avait indiqué que cette voiture n'aurait ni volant, ni pédale d'accélération ou de frein. « Notre logiciel et nos capteurs feront tout le travail », avait alors expliqué le responsable du projet, Chris Urmson. La vitesse maximale de la voiture Google sera de 40 km/h (25 miles/h) et son design comme ses équipements purement utilitaires, avait également expliqué le groupe. La voiture autonome pourrait marquer un « changement radical » comparable à celui provoqué par l'apparition des smartphones, selon l'analyste Mike Hudson, en charge du secteur automobile au sein de la société d'études eMarketer.

Cela vous intéressera aussi