Planète

En bref : Solar Impulse prépare son vol vers Ouarzazate

ActualitéClassé sous :développement durable , aéronautique , Solar Impulse

L'équipe de Solar Impulse prépare le vol de l'avion solaire HB-SIA entre Rabat et Ouarzazate. André Borschberg pilotera l'appareil pour cette navigation dont l'itinéraire n'est pas encore arrêté : ce sera soit par la côte et Essaouira, soit par une route directe au-dessus de l'Atlas.

Le 21 septembre 2010, le HB-SIA, l'avion solaire de Solar Impulse, survolait une autre montagne, la chaîne des Alpes, pour un tour de Suisse. On le voit ici peu avant son atterrissage sur l'aéroport de Genève-Cointrin. © Solar Impulse

Les conditions météorologiques sont bonnes et l'avion solaire de Solar Impulse, aux mains d'André Borschberg, devrait décoller demain mercredi à 8 h 00 en heure locale (9 h 00 en heure française). Le but du voyage est Ouarzazate, ville près de laquelle sera construite la centrale thermosolaire du projet Masen.

L'équipe de Solar Impulse, dont Bertrand Piccard qui a assuré l'étape Madrid-Rabat, planche actuellement sur le trajet. Deux solutions sont possibles pour franchir la chaîne de l'Atlas. La première consiste à contourner par l'ouest en longeant la côte atlantique jusqu'à Essaouira (de quoi retrouver quelques émotions des pilotes de l'Aéropostale en route pour Cap Juby où les attendait Saint-Exupéry), à une altitude d'environ 8.600 m. La seconde option est directe et passe au-dessus de Marrakech et des montagnes.

L'atterrissage est comme d'habitude prévu en fin de journée, quand les vols commerciaux et les turbulences se sont suffisamment raréfiés. Le HB-SIA devrait se poser « à partir de minuit ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi