Planète

En bref : à la Réunion, le feu est circonscrit

ActualitéClassé sous :développement durable , incendie , réunion

L'incendie qui frappe l'ouest de l'île de la Réunion a été circonscrit hier soir, comme la annoncé la préfecture de l'île. Les renforts humains ainsi que les avions bombardiers, en provenance de métropole, devraient mettre un terme au sinistre.

L'incendie de l'île de la Réunion ne progresse plus. © État de la Réunion

Selon la préfecture de l’île de la Réunion, l’incendie qui s'est déclaré mercredi 26 octobre ne progresse plus et a été circonscrit à une zone s’étendant sur 2.834 hectares. S'il n'a fait aucune victime humaine, l'incendie a pourtant ravagé une partie de la forêt du parc national de la Réunion et de nombreuses exploitations agricoles. Le feu, qui sévit à une altitude de 2.000 mètres environ, a poussé les autorités à faire évacuer une centaine de personnes habitant la zone sinistrée.

L'incendie qui ravage la région du Maïdo, sur l'île de la Réunion. © Idé

Hier matin, 171 pompiers en provenance de la métropole sont venus consolider les effectifs locaux, portant à plus de 1.000 le nombre de personnes qui luttent contre le feu (dont 410 de la métropole). Accueillant les renforts, le préfet de l'île, Michel Lalande a reconnu que « [leur] arrivée [faisait] chaud au cœur ».

Il en sera certainement de même lorsque les avions Dash 8 arriveront sur les lieux du sinistre. Un de ces avions bombardiers, capables de larguer 12.000 litres d'eau à chaque passage, a été envoyé vers la Réunion hier matin et devrait arriver ce soir, comme l'a annoncé le ministre de l'Intérieur Claude Guéant hier soir, tandis que le second devait décoller ce matin de Marignane. Ils épauleront ainsi les six hélicoptères bombardiers d'eau déjà sur place.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi