Planète

En bref : la marée noire du Rena pourrait s'amplifier

ActualitéClassé sous :développement durable , Rena , Nouvelle-Zélande

La petite marée noire provoquée par le Rena, porte-conteneur échoué au large de la Nouvelle-Zélande depuis mercredi, pourrait bien devenir une des plus grosses catastrophes écologiques maritimes du pays si la tempête prévue cette nuit brisait la coque du navire, provoquant la libération de 1.700 tonnes de fioul.

La marée noire provoquée par le Rena a atteint la côte néo-zélandaise ce matin. © Idé

Un porte-conteneur du Liberia s'est échoué mercredi dernier à une vingtaine de kilomètres de la côte néo-zélandaise, sur le récif Astrobale, dans la baie de Plenty, réputée pour sa biodiversité. La tempête qui devrait frapper la région dès ce soir, pourrait engendrer la fissure de la coque et entraîner ainsi la libération des 1.700 tonnes de fioul lourd qu'elle contient.

Selon le ministre de l'Environnement néo-zélandais, Nick Smith, cette marée noire pourrait devenir la catastrophe écologique maritime la plus grave depuis des décennies en Nouvelle-Zélande.


Le Rena s'est échoué mercredi au large de la Nouvelle-Zélande © Bay of Plenty Regional Council/YouTube

Ce weekend, une nappe de carburant s'étalait déjà au nord-ouest d'Astrobale et menaçait l'île Mayor, à proximité. Les premières tentatives visant à dissoudre cette nappe s'étaient révélées infructueuses. Puis la nappe s'est redirigée vers la côte et ce matin, de petites boulettes de pétrole - épaisses de 5 mm environ et larges de 8 cm - ont été ramassées sur la plage de Mont Maunganui, un site hautement touristique.

Les services météorologiques annoncent une tempête sur la région de la baie de Plenty pour ce soir. Les vents pourraient alors atteindre 90 km/h. Enfin la météo marine prévoit une mer agitée pour cet après midi et très agitée dans la nuit. De quoi inquiéter les autorités néo-zélandaises. Selon Bruce Anderson, un des responsables de Maritime New-Zealand, cité par Radio New-Zealand, « il y a un vrai risque de gros dégâts et nous ne nous faisons aucune illusion à ce sujet ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi