Planète

En bref : les émissions françaises de CO2 ont un peu baissé en 30 ans

ActualitéClassé sous :développement durable , CO2 , effet de serre

Entre 1980 et 2010, l'empreinte carbone des consommateurs français a légèrement baissé. C'est le bilan que dresse l'Insee, montrant que les émissions de CO2 provenant du chauffage ont diminué, mais que celles issues des véhicules ont augmenté.

Des normes antipollution fixent des seuils pour réduire la pollution des véhicules. © Stefan Redel/shutterstock.com

Pour l'année 1980, les émissions de dioxyde de carbone générées par les consommateurs pour leur habitat et lors de leurs déplacements représentaient 2,9 tonnes de CO2, révèle une étude que vient de publier l'Insee. À cette époque, 59 % de cette empreinte carbone étaient liés au logement, essentiellement en raison des modes de chauffage.

Trente ans plus tard, la donne a changé. Les émissions de gaz à effet de serre causées par les combustibles de chauffage ont baissé, et sont passées de 1,7 tonne d'équivalent CO2 par personne, à 1,2 tonne à la fin des années 2000. Les ménages utilisent moins le fioul et préfèrent le gaz naturel, moins impactant pour l'environnement (24 % des émissions fin 2000 contre 14 % au début des années 1980).

Mais dans le même temps, le développement du parc automobile a fait progresser les émissions liées au transport individuel. Ce poste représente 1,3 tonne d'équivalent CO2 par personne à la fin des années 2000. Le gazole est ainsi devenu le principal émetteur de gaz à effet de serre : 32 % entre 2005 et 2010, contre 4 % entre 1980 et 1985.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi