Planète

Alimentation : vers des étiquettes "sans OGM"

ActualitéClassé sous :développement durable , OGM , étiquette sans OGM

Créé cette année pour étudier la question des OGM, le Haut Conseil des Biotechnologies vient de publier son premier avis. Il concerne l'étiquetage et donne des seuils pour une mention « sans OGM ».

Etiquettes "sans OGM" libres. © Iddelta

Le Haut Conseil des Biotechnologies (HCB) vient de publier ses recommandations sur l'étiquetage « sans OGM » des produits. Il conseille d'étiqueter « sans OGM » les produits alimentaires qui présentent moins de 0,1% de traces d'OGM. Ce seuil pourrait être étendu à 0,9% pour certains produits.

La mention « sans OGM » pourrait être réservée aux produits contenant moins de 0,1% de traces d'OGM car il s'agit « du seuil le plus bas techniquement réalisable garantissant à la fois le respect du consommateur et la fiabilité des transactions », estime le HCB.

Les animaux nourris au soja OGM

Quant à la limite fixée à 0,9%, elle concernerait les produits d'origine animale pour prendre en compte la dépendance de certaines filières d'élevage aux importations de soja produit dans des pays qui utilisent les cultures transgéniques. Les consommateurs en seraient informés par un étiquetage distinctif « nourri sans aliments OGM » dans le but d'éviter la moindre confusion.

Néanmoins, le HCB considère qu'il serait judicieux de mettre en place un « plan de progrès » pour réduire les traces d'OGM des produits d'origine animale concernés dans un délai de cinq ans.

A la publication de cet avis, la CLCV (Confédération de la Consommation, du Logement et du Cadre de Vie) s'est félicitée de cette prise de position du HCB, que l'association de consommateurs considère comme une « avancée notable ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi