Chaque année, la glace de la banquise arctique semble fondre un peu plus sous l’effet du réchauffement climatique. © Photocreo Bednarek, Adobe Stock
Planète

2e niveau le plus bas jamais enregistré pour la banquise arctique

ActualitéClassé sous :Arctique , Réchauffement climatique , Fonte des glaces

-

[EN VIDÉO] 2e niveau le plus bas jamais enregistré pour la banquise arctique  Le réchauffement climatique met la banquise arctique à rude épreuve. En 2020, au sortir de l’été, elle a atteint sa deuxième étendue la plus faible jamais enregistrée. 

Le réchauffement climatique met la banquise arctique à rude épreuve. En 2020, au sortir de l’été, elle a atteint sa deuxième étendue la plus faible jamais enregistrée.

L’Arctique, c’est désormais établi, se réchauffe deux ou trois fois plus vite que le reste de la Terre. Alors que les températures montent, la glace fond. Et le 15 septembre 2020, la banquise a atteint son deuxième plus bas niveau jamais enregistré — après le record de 2012.

Rappelons que c’est traditionnellement au sortir de l’été que le minimum de couverture est enregistré. Car la glace a, pour ainsi dire, naturellement fondu au soleil. Le cycle normal voudrait que la banquise se reconstitue ensuite en hiver. Mais le réchauffement climatique perturbe ce cycle.

Des vagues de chaleur toujours plus précoces et intenses, des chutes de neige qui ne suffisent plus à compenser la fonte et une eau de mer qui elle aussi se réchauffe. Peu à peu, la banquise arctique se meurt.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !