Le gorille ne faisait pas partie du Big Five des chasseurs de trophées. Notre cousin fait son apparition méritée dans celui des photographes. © Nelis Wolmarans, New Big 5 project
Planète

Oubliez le Big Five des chasseurs, voici celui des photographes !

ActualitéClassé sous :animaux , nouveau Big Five , photographes

-

[EN VIDÉO] Un nouveau Big Five en hommage à la nature  Le glas du Big Five des chasseurs de trophées a sonné. Des photographes animaliers, défenseurs de l’environnement et associations caritatives à la tête desquels Graeme Green, un photographe britannique, nous proposent aujourd’hui un nouveau classement. Cinq animaux que nous adorons voir en photo. Cinq animaux prêts à devenir les ambassadeurs d’un monde sauvage mis en danger par les activités humaines : l’éléphant, l’ours blanc, le gorille, le tigre et le lion. © One Earth Foundation, New Big 5 Project and The Ellen Fund 

Le monde a besoin de héros  ! C'est l'une des raisons qui ont poussé Graeme Green, photographe britannique, à lancer un projet de nouveau Big Five. Un classement des cinq animaux que l'on adore voir en photo. L'éléphant, l'ours blanc, le gorille, le tigre et le lion se présentent comme les nouveaux ambassadeurs de la biodiversité.

L'éléphant, le rhinocéros, le léopard, le buffle et le lion. Ces cinq animaux de légende constituent le Big Five des chasseurs de trophées. Les animaux qu'il faut avoir... tué ! Mais, las de cette tradition d'un autre temps, plus de 250 photographes animaliers, défenseurs de l'environnement et associations caritatives se sont lancé un défi fou il y a plus d'un an : définir un nouveau Big Five. Composé des animaux que l'on a, par-dessus tout, envie de... voir en photo !

L’éléphant reste l’un des chouchous des amoureux de la nature et des photographes. Mais il est menacé. Il est chassé pour son ivoire ou sa viande ou bien mis en difficulté par la disparition de son habitat. Et parfois en conflit avec les populations humaines. « Nous devons tous nous mobiliser pour le protéger », souligne Paula Kahumbu, fondateur de Wildlife Direct. © Gurcharan Roopra, New Big 5

À la tête de cette belle aventure lancée en avril 2020 sur le site The New Big Five, Graeme Green, un photographe britannique, bien connu des lecteurs de Futura. Il nous avait récemment emmenés dans un reportage avec un ranger du Parc national des Virunga (Congo). Son objectif : ouvrir la discussion, sensibiliser le monde aux menaces qui planent sur la vie sauvage qu'il s'agisse de destruction des habitats, de conflits avec les humains, de braconnage, de commerce illégal ou encore de réchauffement climatique.

Il ne reste aujourd’hui plus que 20.000 lions en Afrique. C’est 80 à 90 % de moins que par le passé. « Ils sont le symbole de ce que "sauvage" veut dire. Nous ne pouvons pas les laisser mourir », commente Shivani Bhalla, fondateur de Ewaso Lions. © Carole Deschuymere, New Big Five 5

50.000 votes plus tard, les grands vainqueurs viennent tout juste d'être dévoilés. Dans ce nouveau Big Five, donc : l'indétrônable éléphant, l'attendrissant ours blanc, notre cousin le gorille, le redoutable tigre et Sa Majesté le lion. « Ce sont certains des animaux les plus emblématiques de la Planète. Ils apparaissent aujourd'hui comme un rappel de ce qui est en jeu si nous ne changeons pas notre manière d'être. C'est ainsi que je vais désormais les considérer. Comme les représentants de milliers d'espèces, souvent moins connues, mais qui ont tout autant désespérément besoin de notre aide », commente Marsel van Oosten, l'un des photographes qui ont participé à l'opération, dans le communiqué officiel annonçant les résultats.

Le gorille ne faisait pas partie du Big Five originel. « Mais les gorilles sont des animaux tellement incroyables, intelligents et affectueux, remarque Tara Stoinski, P.-D.G. du Dian Fossey Gorilla Found. Si certaines populations sont en danger, d’autres revivent. Elles sont la preuve que les actions de conservation peuvent porter leurs fruits ». © Marcus Westberg, New Big 5

Des anciens et de nouveaux arrivants

Graeme Green, de son côté, nous rappelle que « les cinq animaux choisis par les internautes ne sont pas seulement les plus beaux et les plus incroyables de la Planète. Ils sont également ceux qui sont gravement menacés. » Ils sont aussi de ceux que les chercheurs qualifient d'espèces clés, essentielles à l'équilibre des écosystèmes.

L’ouverture du nouveau Big Five au monde entier a permis à l’ours polaire d’y faire son entrée. « Ils sont le symbole de la glace qui fond sous l’effet du réchauffement climatique et portent sur eux, le message de l’urgence qu’il y a à agir », commente Krista Wright, directeur exécutif de Polar Bears International. © Anette Mossbacher, New Big 5

Ce nouveau Big Five a également été imaginé comme une « bucket list » pour les touristes amoureux de la nature. Une invitation à visiter les endroits où vivent ces animaux et à soutenir ainsi les efforts de conservation menés dans ces régions.

Le tigre fait également son entrée dans ce nouveau Big Five plus ouvert. « Sa perte aurait des conséquences dramatiques sur tout l’écosystème dans lequel il vit », souligne Vivek Menon, fondateur de Wildlife Trust of India. Il ne resterait aujourd’hui que moins de 4.000 tigres sauvages dans le monde. © Vladimir Cech Jr, New Big 5

Finalement, le véritable beau message de cette opération est de rappeler au monde que la vie sauvage a le droit d'exister, le droit à sa place, le droit d'être protégée. « Dire que nous sommes en route vers la fin du monde, ce n'est pas motivant. Et ce n'est pas vrai, affirme Ami Vitale, photographe. La situation est critique, certes. Mais la nature est résiliente. Incroyablement résiliente. Avec quelques efforts, nous lui permettrons de retrouver sa place. Il nous suffit de nous engager, activement. Nous avons tous un rôle à jouer. Chacun d'entre nous. »

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !