Quand il tourne le dos ostensiblement, indifférent à nos propos, le chat signale pourtant par d'infimes changements son humeur. Il sait se montrer réceptif aux paroles mais à pas à toutes, seules celles de son propriétaire semblent rencontrer un écho auprès du félin. Une étude a analysé la façon dont le félin percevait les voix familières ou étrangères. 

 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Connaissez-vous ces faits sur les chats ? Le Chat suit l'Homme depuis bien longtemps maintenant... Mais pensez-vous vraiment connaître ses capacités ? Certaines sont insolites, alors que d'autres lui donnent un côté extraordinaire !

Mon chat comprend-il vraiment ce que je lui dis ? Voilà la question que se pose, à un moment ou à un autre, tout propriétaire de félin. Si leur attitude blasée peut laisser penser le contraire, les chats comprennent bien nos propos. Mais seulement s'ils émanent de leur maître, selon une nouvelle étude française récemment publiée dans le journal Animal Cognition.

Charlotte de Mouzon et ses collègues de l'université Paris Nanterre se sont penchés sur la façon dont les félins interprètent notre façon de parler. Pour ce faire, les chercheurs ont regardé comment seize chats réagissaient à des phrases pré-enregistrées par leur propriétaire et un inconnu. Ils ont noté leur changement de comportement durant l'écoute, tels que les mouvementsmouvements de leur queue et de leurs oreilles ou encore s'ils arrêtaient ce qu'ils faisaient à ce moment-là. Autant de signes qui pourraient indiquer, selon eux, qu'un son a attiré l'attention de l'animal. 

Sensible à la voix de son propriétaire 

Les scientifiques ont remarqué que les chats réagissaient peu à la voix d'un étranger appelant leur nom. Mais, lorsque leur propriétaire le faisait, dix des seize félins adoptaient une série de comportements suggérant qu'ils prêtaient grandement attention à ce qu'ils entendaient. Ils ont aussi montré plus de signes d'intérêt lorsqu'ils entendaient leur maître prononcer des phrases dans le ton qu'il emploie habituellement pour s'adresser à eux. 

Le chat, indépendant mais sensible et attaché à son propriétaire… © Impact Photography, Adobe Stock
Le chat, indépendant mais sensible et attaché à son propriétaire… © Impact Photography, Adobe Stock

Les animaux semblaient toutefois peu intéressés par ce que leur disait un inconnu utilisant le même ton pour attirer leur attention. Plus surprenant encore, ils ne réagissaient guère quand leur propriétaire prononçait la même phrase comme s'il s'adressait à un autre humain adulte, et non à eux. En d'autres termes, si vous avez l'habitude de parler à votre boule de poils en minaudant, il y a fort à parier qu'il vous ignore si vous changez de ton. 

Le chat, animal semi-domestiqué, peut vivre sans l'humain

Cette étude vient contredire l'idée reçue selon laquelle les chats ne portent aucune affection à leur maître, et qu'ils leur montrent uniquement de l'affection pour assouvir certains besoins primaires. « On a longtemps pensé que les chats étaient des créatures très indépendantes, uniquement intéressées par [les humains pour] manger et s'abriter, mais le fait qu'ils réagissent spécifiquement à leur propriétaire, et non à n'importe qui s'adressant à eux, soutient l'idée qu'ils sont capables d'attachement, a déclaré Charlotte de Mouzon au Guardian. Cela apporte une preuve supplémentaire pour encourager les humains à considérer les chats comme des individus sensibles qui savent communiquer »

Voir aussi

En vidéo : le chat aurait été domestiqué plus tôt que l'on pensait

Cet a priori vient du fait que le chat est un animal semi-domestiqué. Il sait très bien vivre sans l'Homme, contrairement au chien, et n'hésite pas à nous le faire savoir en conservant une forme d'indépendance. Mais cette autonomieautonomie ne veut pas dire qu'il n'éprouve pas de l’affection pour son maître, comme l'explique John Bradshaw, expert en comportement du chat à l'université de Bristol, dans son livre Cat Sense (Basic Books, 2013). 

Après avoir observé des chats domestiqués pendant des années, l'universitaire en est venu à la conclusion que nos amis félins se comportent avec nous comme ils le feraient avec n'importe lequel de leur congénère. D'où le fait qu'ils se frottent à nous, ou nous lèchent en guise de toilettage. De quoi réconforter les propriétaires de chat quant à l'affection que leur porteporte leur compagnon à quatre pattes.