Les sécheresses, canicules, et inondations qui ont dévasté les cultures en Inde, au Pakistan, en Chine, en Californie et en Europe ont fait chuter la production de riz et les exportations sont presque à l'arrêt : les syndicats agricoles prévoient une pénurie mondiale de riz pour le début d'année 2023.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Philippines : découvrez les rizières en terrasses de Banaue avec Antoine Au nord de l’île de Luçon, aux Philippines, les rizières en terrasses de Banaue sont connues pour leur beauté époustouflante. Classées au patrimoine mondial de l'Unesco, elles attirent chaque année de nombreux visiteurs. Partez à leur découverte avec Antoine.

Après 3 années consécutives d'abondance, la production de riz est en train de s'écrouler en raison des récentes catastrophes climatiques. Alors que la hausse des prix concernait déjà de nombreuses productions de céréales, celle du riz avait jusqu'à maintenant été épargnée : ces dernières années, l'Inde a bénéficié de conditions météo favorables à sa culture et a donc été en mesure d'en exporter massivement à l'étranger. L'organisme Gro Intelligence annonce que les exportations de riz sont en train de chuter à leur plus bas niveau depuis 5 ans au moins. Précisons que cette tendance rejoint celle de plusieurs autres céréales, comme le blé qui connaît sa plus forte chute de production depuis 14 ans. Selon USDA, cette baisse de production de riz s'annonce durable : une moyenne de 2 % en moins chaque année, en raison de l'évolution climatique. L'année 2022 a en effet été marquée par une multiplication des catastrophes agricoles à travers le monde, et les cultures de riz ont été particulièrement touchées. En cause :

La sécheresse a aussi impacté la production européenne de riz

Cependant, la météo s'est montrée très favorable à la culture du riz en Thaïlande et au Vietnam : malgré une production en hausse dans ces pays par rapport aux années précédentes, cela ne suffira pas pour combler le déficit des autres pays, selon Gro Intelligence. Le riz est la troisième céréale la plus produite au monde, ainsi que l'aliment de base de plus de la moitié de la population mondiale, en Asie et en Afrique particulièrement. Le Niger, la Côte d'Ivoire et le Sénégal sont les trois principaux importateurs de riz, suivis par les pays du Moyen-Orient.

En France, les répercussions devraient arriver à partir de février/mars 2023, selon le Syndicat de la Rizerie Française, qui représente l’aval de la filière du riz en France. Notre pays produit seulement 50.000 tonnes de riz par an et en importe 4 à 5 fois plus. La production européenne de riz a également fortement souffert des conditions météo de cet été exceptionnellement sec : en Italie, en Espagne et en Grèce, les rendements sont en baisse de 20 à 25 % selon le Syndicat de la Rizerie Française. Les prix, qui ont déjà augmenté de 12 % en septembre dernier, devraient subir une nouvelle hausse très marquée en début d'année prochaine.