Le chirurgien-dentiste ausculte la bouche des patients que ce soit pour soigner ou prévenir des maladies dentaires.

Santé

Chirurgien-dentiste

MétierClassé sous :Travail , chirurgien-dentiste , Métiers médicaux

Habile de ses mains et haut technicien, le chirurgien-dentiste intervient de multiples façons dans la bouche de ses patients. Implant, extraction de dent, blanchiment, pose d'appareil dentaire... Le métier de dentiste à de quoi te donner le sourire tellement il est varié.

Le chirurgien-dentiste exerce des soins au niveau de la bouche, des dents, des gencives et de la mâchoire. Ses tâches sont multiples ; il peut faire de simples visites de contrôle, faire un détartrage, mais aussi soigner une carie, extraire une dent, poser une couronne, réaliser des actes de chirurgie, faire des radiographies de la mâchoire... S'il est orthodontiste, il pourra également poser un appareil dentaire. Le chirurgien-dentiste a également un rôle de prévention auprès de ses patients en leur prodiguant différents conseils pour maintenir une bonne hygiène buccale et garder le plus longtemps possible des gencives et des dents en bonne santé. Il travaille en collaboration avec le prothésiste dentaire, lorsque, après avoir fait un moulage de la bouche, il doit poser une prothèse dentaire à un patient.

Le métier a fortement évolué grâce aux avancées technologiques. Aujourd'hui, le chirurgien-dentiste est aussi à la pointe de la technologie en utilisant au quotidien de multiples outils et appareils informatisés, ainsi que de nouveaux matériaux.

Les principales compétences et qualités à avoir

Le métier de chirurgien-dentiste mobilise différentes qualités et compétences :

  • Maîtriser les différentes pratiques et techniques dentaires ;
  • Effectuer une veille sur les avancées technologiques de son métier ;
  • Être à l'aise avec l'utilisation de matériel de pointe ;
  • Être diplomate et faire preuve de tact ;
  • Être pédagogue et faire preuve de patience ;
  • Être à l'écoute de ses patients ;
  • Avoir une bonne résistance physique ;
  • Avoir une bonne capacité de concentration ;
  • Faire preuve de précision et de dextérité dans ses gestes.
Le chirurgien-dentiste ne fait pas que soigner des caries ou poser des couronnes. Il a également un rôle de prévention en apprenant notamment aux enfants à bien se brosser les dents.

Les conditions de travail

Le métier de chirurgien-dentiste s'exerce en grande majorité en cabinet libéral privé. On le retrouve également en hôpital ou clinique ou encore à la Sécurité sociale. Le chirurgien-dentiste travaille en position debout ou de plus en plus aujourd'hui, assise à côté du patient, nécessitant d'avoir une bonne condition physique.

Comment devenir chirurgien-dentiste ?

Pour pouvoir exercer, le chirurgien-dentiste doit être titulaire du Diplôme d'État de docteur en chirurgie-dentaire, accessible après six années d'études. À l'issue de la première année commune aux études de santé (PACES), l'étudiant passe un concours afin d'accéder à la seconde année et choisir la carrière de dentiste. Après la cinquième année d'études, le candidat pourra choisir de faire une année supplémentaire en cycle court, ou bien opter pour un internat de trois ans après réussite du concours en odontologie. Au cours de cette spécialisation, il pourra choisir entre la chirurgie orale, la médecine bucco-dentaire ou encore l'orthopédie dentofaciale.

Le salaire d’un chirurgien-dentiste

En début de carrière un chirurgien-dentiste gagne environ 2800 euros bruts par mois en milieu hospitalier. En fin de carrière sa rémunération sera autour de 7500 euros bruts mensuels.

En libéral, un chirurgien-dentiste gagne entre 6500 et 8000 euros bruts en moyenne en cours de carrière, mais cela est très variable d'un cabinet à l'autre en fonction des honoraires et de la quantité de patients reçus. À ses débuts, un chirurgien-dentiste libéral utilise souvent ses revenus pour rembourser l'acquisition de matériel médical utile à l'exercice de son métier. On estime ses revenus aux alentours des 3500 euros bruts mensuels.

Les perspectives d’évolution d’un chirurgien-dentiste

S'il exerce en hôpital, le chirurgien-dentiste peut décider de devenir indépendant en reprenant un cabinet médical et donc une clientèle ou en ouvrant son propre cabinet libéral.

Il peut également faire le choix de l'enseignement dans une faculté de chirurgie dentaire.

Entreprises qui emploient des chirurgiens-dentistes

  • Cabinet libéral ; 
  • Cliniques ;
  • Hôpital public ;
  • Centres et maisons de santé.

Maman, au jeu de la roulette, c'est moi le meilleur ! Et ce n'est pas la peine d'avoir une dent contre moi, car je suis là pour soigner et non pour faire mal. La peur du dentiste est toujours là, pourtant je m'efforce de prodiguer des conseils pour avoir une bonne hygiène buccale et j'apprends aux enfants, comme aux grands, à bien se brosser les dents. Je soigne les caries, je fais des moulages pour poser un implant, j'utilise la radiographie pour examiner  la mâchoire, je blanchis les dents, les redresse... Bref, mon métier est très varié et ne s'arrête pas à l'utilisation de la fameuse fraise... Voilà pourquoi il ne faut pas avoir peur de venir nous voir, pour ensuite pouvoir croquer la vie à pleines dents !