Le métier de radiopharmacien aborde aussi bien la chimie, la physique que la biologie au cours de son travail. © Romolo Tavani, Fotolia.

Santé

Radiopharmacien

MétierClassé sous :médecine , médecine nucléaire , Métiers médicaux

Exerçant au sein d'un service de médecine nucléaire, le radiopharmacien est un pharmacien spécialisé, en contact avec des éléments radioactifs. Au croisement de la biologie, de la chimie et de la physique, ce métier n'est pratiqué que par environ 250 personnes en France. Pourquoi pas toi ?
 

Le radiopharmacien est chargé de préparer, de contrôler et de développer des médicaments dits radiopharmaceutiques, utilisés en médecine nucléaire. Ces médicaments sont essentiels dans les domaines de l'imagerie médicale, dans un objectif de diagnostic, et de la médecine nucléaire, en vue d'un traitement thérapeutique.

Travaillant aussi bien en laboratoire qu'en bureau, le radiopharmacien exerce au carrefour de la biologie, de la chimie et de la physique. Il effectue constamment une veille scientifique et technologiques, et accorde une large part à la recherche.

Il est également amené à faire des contrôle qualité de médicaments radiopharmaceutiques ou faire des manipulations sur des cellules tumorales issues de patients atteints de cancer. Le but est de concevoir un médicament radiopharmaceutique qui soit stable dans le corps humain après son injection.

Les principales compétences et qualités à avoir

En contact avec des éléments radioactifs, le radiopharmacien doit :

  • gérer et approvisionner les produits radiopharmaceutiques ;
  • préparer, assurer le contrôle qualité et la traçabilité des médicaments ;
  • savoir gérer les déchets radioactifs ;
  • connaître et respecter les règles d'hygiène et de sécurité ;
  • assurer une veille scientifique et technologique ;
  • faire preuve de rigueur ;
  • aimer le travail en équipe.
En contact avec des éléments radioactifs, le radiopharmacien doit prendre toutes les mesures de sécurité et de protection nécessaires lors de ses expériences. © Gorodenkoff, Fotolia.

Les conditions de travail

Le radiopharmacien peut exercer son activité au sein d'hôpitaux, de laboratoires de recherches, d'industries ou encore pour le compte d'organismes de contrôle tels l'Autorité de sûreté nucléaire. Le radiopharmacien peut également officier comme enseignant-chercheur en complément de son activité professionnelle.

Comment devenir radiopharmacien ?

Un niveau bac + 5 minimum est obligatoire pour accéder au métier de radiopharmacien :

  • DESC Radiopharmacie et radiobiologie ;
  • Diplôme d'Etat de docteur en pharmacie ;
  • Faculté de pharmacie.

Le salaire d’un radiopharmacien

S'il travaille dans le secteur public, le radiopharmacien aura un salaire défini par la grille des salaires fixée par l'Etat.
S'il exerce dans le secteur privé, sa rémunération sera là aussi définie par les grilles de salaires fixées par la convention collective nationale des établissements privés d'hospitalisations, de soins, de cure et de garde à but non lucratif.

Les perspectives d’évolution d’un radiopharmacien

Un radiopharmacien peut évoluer vers des postes de chercheur, de responsable de laboratoire, de responsable d'équipe.

 

Entreprises qui emploient des radiopharmaciens

  • Centre Hospitalier Universitaire
  • Commissariat à l'énergie atomique
  • Autorité de sûreté nucléaire
  • Ramsay générale de santé
  • Siemens Healthcare, Imaging & IT
     

Alors maman, mon métier consiste à préparer des médicaments radiopharmaceutiques, c'est-à-dire composés de molécules radioactives, utilisés à des fins thérapeutiques ou diagnostiques. Je gère et approvisionne les médicaments, je les prépare et m'assure de leur bonne dispensation.
J'assure également la traçabilité des médicaments radiopharmaceutiques ainsi que le contrôle des équipements et des locaux. Enfin, je gère les déchets radioactifs avec la personne compétente.
Si tu ne veux pas me retrouver avec trois bras et deux têtes, j'ai intérêt à être rigoureux et à respecter les consignes de sécurité !