Le chimiste analytique recherche sans cesse de nouvelles molécules pour développer de nouveaux produits ou bien améliorer ceux déjà existants. © stockphoto-graf, Fotolia.

Sciences

Chimiste analytique

MétierClassé sous :chimie , chimie analytique

Expérimenter, analyser, interpréter, diffuser... Telles sont les missions du chimiste analytique. Exerçant dans de multiples secteurs d'activités, ce professionnel des molécules partage ses journées entre laboratoire et bureau afin de développer de nouvelles formules de produits.

Le chimiste analytique est chargé, comme son nom l'indique, d'analyser la composition de produits. Pour cela, il prélève un échantillon afin de déterminer les substances chimiques qui le composent et en définir les teneurs, aussi bien qualitatives que quantitatives. Il utilise alors de nombreux matériels de pointe comme les spectromètres, les microscopes, les chromatographes, les fluorimètres, les photomètres de flammes.

Après son travail en laboratoire, constitué de tests et de comparaisons, le chimiste analytique rédige des rapports afin de rendre compte de ses résultats. Il peut travailler dans de nombreux secteurs d'activités comme l'agroalimentaire, la cosmétique, l'environnement, le nucléaire, le paramédical, et ainsi être en contact avec des éléments plus ou moins dangereux. Quel que soit son environnement de travail, le chimiste analytique a pour objectif à la fois d'améliorer les composants déjà présents dans un produit, ainsi qu'à trouver de nouvelles molécules

Les principales compétences et qualités à avoir

Le chimiste analytique doit pouvoir :

  • maîtriser et connaître les méthodes d'analyse chimique ;
  • savoir adapter sa méthode d'analyse en fonction du problème à étudier ;
  • maîtriser les processus de traitement des échantillons ;
  • rédiger les comptes-rendus d'analyse ;
  • savoir utiliser les appareils de travail et diagnostiquer une panne le cas échéant ;
  • connaître les règles d'hygiène et de sécurité ;
  • savoir respecter les délais de remise de résultats ;
  • aimer le travail en équipe ;
  • maîtriser l'anglais ;
  • assurer une veille scientifique et technologique.
Le chimiste analytique est à la pointe de l’innovation en réalisant de multiples expériences. © tilialucida, Fotolia.

Les conditions de travail

Le chimiste analytique partage son activité entre laboratoire et bureau. Une fois l'expérience réalisée en laboratoire, il rejoint son bureau afin de rédiger les comptes-rendus d'analyse et transmettre ses résultats. Selon le secteur d'activité dans lequel il travaille, le chimiste analytique peut être amené à faire des astreintes ou à avoir des horaires adaptés.

Comment devenir chimiste analytique ?

Il existe différentes formations exercer ce métier ; du bac + 2 au bac + 5 :

  • BTS Métiers de la chimie.
  • DUT Chimie option Chimie analytique et de synthèse.
  • DUT Mesures physiques.
  • Licence pro Chimie.
  • Master professionnel Formulation et chimie industrielle
  • Master Chimie et sciences des matériaux.
  • Ecole d'ingénieurs spécialisée en chimie.

Le salaire d’un chimiste analytique

Selon le secteur d'activité et le niveau d'études, un chimiste analytique peut commencer sa carrière avec un salaire compris entre 1600 et 1900 euros bruts pour un technicien, 2500 et 3000 euros bruts pour un ingénieur. Après plusieurs années d'expérience, leur salaire peut atteindre les 2700 euros bruts pour les techniciens et 4000 euros bruts pour les ingénieurs.

Les perspectives d’évolution d’un chimiste analytique

Un chimiste analytique peut évoluer vers des postes de chef d'équipe, chef de projet, responsable laboratoire ou encore d'enseignant-chercheur.

Entreprises qui emploient des chimistes analytiques

  • Imerys ;
  • Suez ;
  • Laboratoire Phytocontrol ;
  • PPG Industries ;
  • Saint-Gobain.
     

Maman, tu te souviens du coffret du petit chimiste que tu m'avais offert pour Noël ?! Je crois que tu as suscité une vocation ! Même si mon travail est un peu plus compliqué que les expériences faites grâce à ce coffret, celles-ci en font parties. Mon boulot consiste en gros à procéder à des analyses de composants chimiques présents dans des produits puis à interpréter les résultats et rédiger des rapports. Mon objectif est soit de trouver de nouvelles molécules susceptibles d'améliorer un produit et donc d'innover, soit de réduire la quantité d'un composant ou d'optimiser la composition chimique de celui-ci.