Le géomètre-topographe est présent sur le terrain dès qu’il y a un projet de chantier ou de construction. © wellphoto, Fotolia.

Maison

Géomètre-topographe

MétierClassé sous :Bâtiment , géomètre , topographe

Fan de maths, de plans 3D ? Tu aimes le travail en extérieur ? Deviens géomètre-topographe et trace les nouveaux contours de ta ville. Intervenant avant le début d'une construction, le géomètre est le premier sur le chantier.

Le géomètre-topographe intervient en amont de tout projet d'aménagement urbain. Il relève toutes les données métriques d'un espace géographique grâce à son théodolite, en tenant compte à la fois des distances, de l'altitude, des profondeurs mais aussi des arbres, des poteaux électriques, des murs... Le repérage satellite via GPS est désormais un outil indispensable au géomètre pour effectuer ses relevés. Grâce à toutes ces données, le géomètre va pouvoir établir des plans et des cartes à plusieurs échelles, reprenant au millimètre près tous les détails présents sur le terrain déterminant ainsi les limites foncières à respecter, ainsi que les contraintes juridiques et fiscales.

Le géomètre-topographe est ainsi la pièce maîtresse dans tout projet de construction ou d'aménagement urbain ou rural, qu'il s'agisse d'une simple délimitation de terrain ou bien d'un projet de construction de route, de pont, de zone commerciale... Il peut également régler des litiges entre propriétaires, estimer des biens immobilier ou encore évaluer la valeur de terrains agricoles ou de propriétés.

Les principales compétences et qualités à avoir

Un géomètre-topographe doit être avant tout polyvalent. Plusieurs compétences et qualités sont donc nécessaires pour exercer ce métier :

  • savoir utiliser les outils topométriques ;     
  • maîtriser les logiciels de CAO et DAO (Autocad, Autofluid...) ;
  • maîtriser les systèmes d'informations géographiques (SIG) et les images satellites ;
  • être à l'aise avec les systèmes de calcul ;
  • avoir le sens de l'observation ;
  • savoir se repérer dans l'espace ;
  • avoir des capacités d'analyse et de synthèse ;
  • savoir s'adapter aux conditions de travail ;
  • faire preuve de rigueur et de minutie ;
  • avoir une bonne vue ;
  • connaître le droit de l'urbanisme et de la construction.
Grâce aux mesures relevées sur le terrain, le géomètre-topographe va pouvoir établir des cartes et délimiter des parcelles. © Patrick J., Fotolia.

Les conditions de travail

Le géomètre-topographe travaille souvent en extérieur pour réaliser ses mesures. Il doit s'adapter aux conditions météorologiques mais aussi au terrain. Il peut exercer dans des lieux parfois difficiles d'accès. Le géomètre doit également être mobile pour se rendre sur les différents chantiers et aimer le travail de bureau, puisqu'il alterne entre les deux. Il doit également aimer le contact avec les gens puisqu'il est amené à interagir avec plusieurs interlocuteurs, qu'il s'agisse d'élus, d'architectes ou encore de particuliers.

Comment devenir géomètre-topographe ?

Le métier de géomètre-topographe est accessible avec plusieurs niveaux de formation :

  • Bac Pro Technicien géomètre-topographe ;
  • BTS Géomètre-topographe ;
  • Licence professionnelle Géomatique et Environnement ;
  • Licence professionnelle Cartographie, topographie et système d'information géographique ;
  • Licence pro Métiers du BTP, parcours Géomesures et Aménagement ;
  • École supérieure des géomètres et topographes (ESGT) ;
  • École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie (ESTP) ;
  • Institut national des sciences appliquées (INSA).

Le salaire d’un géomètre-topographe

Selon son niveau d'études et son employeur un géomètre débutant gagnera en moyenne aux alentours de 1500 à 2000 euros bruts par mois. Son salaire progressera rapidement avec l'expérience. Pour un ingénieur géomètre, la rémunération tourne autour des 2500 euros bruts mensuels pour un débutant et progresse autour des 3000 à 4000 euros bruts par mois avec de l'expérience.

Les perspectives d’évolution d’un géomètre-topographe

Un technicien géomètre pourra évoluer vers un poste d'ingénieur géomètre afin de devenir géomètre expert ou ouvrir son propre cabinet d'études. Dans le public, un géomètre du cadastre par exemple, pourra passer des concours en interne pour évoluer vers un poste de géomètre principal.

Entreprises qui emploient des géomètres-topographes

  • IGN ;
  • entreprises de travaux publics ;
  • sociétés d'autoroutes ;
  • cabinet de géomètres ;
  • service du cadastre.

Maman, le géomètre-topographe est là pour pour relever toutes les mesures d'un terrain en vue d'une délimitation de parcelle ou bien d'un projet de construction. Pour cela, je vais sur le terrain et j'utilise des outils bien spécifiques qui me permettent de mesurer aussi bien les distances que les altitudes. Je dois prendre en compte aussi la présence de mobiliers urbains, de murs... Une fois que j'ai fait tout ça, je retourne au bureau pour créer des plans et des cartes à partir de ces données.

Sans moi, pas de route, pas de pont, pas d'immeuble, pas de métro, rien !