Le dessinateur-projeteur aéronautique doit maîtriser à la fois les contraintes techniques et matérielles pour proposer des pièces adaptées. © Spooky2006, Fotolia.

Sciences

Dessinateur-projeteur aéronautique

MétierClassé sous :aéronef , Industrie aéronautique

Si vous avez une âme d'artiste dans un corps d'informaticien, le métier de dessinateur-projeteur aéronautique est fait pour vous ! Vous dessinez, à l'aide de logiciels spécialisés, des plans en 2D ou 3D de pièces mécaniques avant envoi de celles-ci au service de fabrication. Votre rôle est donc indispensable dans tout projet d'aéronef.
 

Le dessinateur-projeteur est responsable de la schématisation en deux ou trois dimensions des pièces à accomplir. Pour cela, il se réfère au cahier des charges qu'on lui a transmis et aux données techniques mentionnées à l'intérieur. Il trace alors des plans, en tenant compte à la fois des matériaux utilisés dans la fabrication de la pièce mais aussi du produit final sur lequel les pièces seront intégrées.

Le dessinateur-projeteur en aéronautique s'aide de logiciels spécialisés de DAO (dessin assisté par ordinateur) et CAO (conception assistée par ordinateur) pour réaliser les plans des pièces qui partiront ensuite en fabrication. Il travaille donc en lien régulier avec les ingénieurs d'études qui ont conçu le projet, afin de leur rendre compte des contraintes (matérielles et/ou financières) liées à la fabrication future de la pièce.

Les principales qualités à avoir

Le dessinateur-projeteur aéronautique doit être polyvalent et maîtriser plusieurs compétences :

  • avoir une culture de la mécanique afin d'appréhender son environnement de travail et les pièces à concevoir ;
  • maîtriser les logiciels de dessin et de conception par ordinateur (DAO/CAO) ;
  • connaître la résistance des matériaux et mesurer les contraintes techniques ;
  • savoir respecter les données techniques inscrites dans le cahier des charges, ainsi que les différentes normes et réglementations en vigueur ;
  • savoir évaluer le coût d'un projet ;
  • être précis, rigoureux, méthodique et aimer le travail en équipe.
Le dessinateur-projeteur aéronautique réalise des plans en deux ou trois dimensions de pièces aéronautiques à l’aide de logiciels spécialisés. © MIke, Fotolia.

Les conditions de travail

Le dessinateur-projeteur exerce dans un bureau d'études, au sein d'une équipe. Souvent en contact avec le client ou les ingénieurs d’études, il travaille en mode projet, avec des périodes d'activités pouvant être très lourdes et stressantes.

Comment devenir dessinateur-projeteur ?

Différentes formations mènent au métier de dessinateur-projeteur aéronautique, en voici quelques exemples :

  • DUT Génie mécanique et productique ;
  • DUT Organisation et gestion de la production ;
  • BTS Mécanique et automatismes industriels ;
  • BTS Conception de produits industrialisés ;
  • CAP Représentation informatisée de produits industriels ;
  • Bac STI Génie mécanique, électronique, électrotechnique, civil, énergétique ;
  • Bac pro Etude et définition de produits industriels.

Le salaire d’un dessinateur-projeteur

Le salaire d'un dessinateur-projeteur débutant tourne autour de 1700 - 2200 euros bruts mensuels. Après plusieurs années d'expérience et d'évolution professionnelle, son salaire peut atteindre les 3000 euros bruts.

Les perspectives d’évolution du dessinateur-projeteur

Après une dizaine d'années d'expérience, le dessinateur-projeteur aéronautique peut évoluer vers des postes de technicien projeteur, de technicien en génie civil, de chef de projet ou encore de responsable d'équipe de dessinateurs.

Entreprises qui emploient des dessinateurs-projeteurs aéronautiques

  • Assystem Technologies ;
  • Segula Technologies ;
  • Ingénierie Fonderie Européenne ;
  • Aero Composites Saintonge ;
  • Safran.
     

En gros maman, je fais le lien entre les ingénieurs d'études qui ont imaginé la pièce dans leur tête et l'atelier de fabrication. Je dessine et modélise les données techniques d'un cahier des charges. Grâce à mon travail, je vois si la pièce imaginée et réellement réalisable, en fonction des contraintes liées aux matériaux, aux normes de sécurité mais aussi aux coûts de fabrication.
Si je constate un problème, je peux ainsi en faire part au bureau d'étude ou au client et leur faire une proposition de modification adaptée à la pièce qu'ils souhaitent réaliser.