Exerçant dans un secteur en quête d’innovations technologiques, l’électronicien est un expert de la conception et de la fabrication de composants électroniques. © Leonid Eremeychuk, Fotolia.

Sciences

Electronicien aéronautique

MétierClassé sous :aéronautique , électronique , électronique embarquée

Féru d'électronique et d'aéronautique ? Le métier d'électronicien devrait vous correspondre en tout point. Chargé de concevoir des cartes électroniques, vous devrez aussi les modifier et les intégrer avant la réalisation de tests. Un problème détecté ? On comptera alors sur vous pour le réparer ! Découvrez vite ce métier aux multiples facettes.
 

L'électronicien aéronautique est le spécialiste de la réalisation, de l'installation et du remplacement de composants électroniques présents à bord d'avions, de radars, de satellites, de fusées ou encore de missiles. Il peut être amené à travailler dans trois domaines différents : en production, en conception et sur les moyens d'essais.

En production, l'électronicien aéronautique est responsable de :

  • l'intégration des composants ou des circuits imprimés à l'intérieur des équipements ;
  • la réalisation de tests de bon fonctionnement ;
  • la détection, la localisation et la réparation de pannes.

Il travaille alors sur des logiciels informatiques spécifiques et peut être amené à rédiger les documentations techniques et qualité.

En conception, l'électronicien aéronautique est en charge de :

  • la réalisation de schémas électriques avec l'aide de logiciels spécifiques ;
  • la réalisation de simulations électroniques ou encore de calculs ;
  • la réalisation de tests de fonctionnement une fois le prototype conçu.

Sur les moyens d'essais, l'électronicien aéronautique a pour missions :

  • la rédaction des procédures de tests ;
  • la conception et le développement informatique des systèmes entrant dans les moyens d'essais ;
  • la réparation des bancs d'essais.

Les principales compétences et qualités à avoir

L'électronicien aéronautique est amené à réaliser différentes tâches. Pour cela il doit:

  • avoir une connaissance des composants, des circuits électroniques et des outils de mesures ;
  • maîtriser le câblage et la soudure ;
  • assurer le développement de circuits imprimés ;
  • être en mesure de détecter les problèmes techniques et être force de proposition pour les résoudre ;
  • assurer la réparation des composants défectueux ;
  • savoir rédiger de la documentation technique ;
  • maîtriser l'anglais technique ;
  • être autonome et savoir faire preuve d'initiatives.
L’électronicien aéronautique doit élaborer, modifier, tester et réparer des composants électroniques. Il peut intervenir sur des cartes électroniques, des schémas électriques ou sur les moyens d’essais. © Daylight Photo, Fotolia.

Les conditions de travail

Le métier d'électronicien aéronautique se pratique chez des avionneurs, des équipementiers aéronautiques, dans le secteur spatial, chez les hélicoptéristes, dans des entreprises de maintenance aéronautique... Le travail s'effectue dans des laboratoires, des ateliers ou encore sur bancs de tests.

Comment devenir électronicien aéronautique ?

Un bac + 2 minimum est recommandé pour exercer le métier d'électronicien aéronautique. Vous pouvez notamment suivre l'une de ces formations :

  • DUT Génie électrique et informatique industrielle ;
  • BTS électrotechnique ;
  • BTS Systèmes numériques option électronique et communications ;
  • Licence professionnelle électronique ;
  • Licence professionnelle avionique.

Le salaire d’un électronicien

Le salaire d'un électronicien aéronautique se situe entre 1300 et 2000 euros bruts par mois pour un débutant, en fonction de ses responsabilités et de la taille de son entreprise. Après plusieurs années d'expérience il peut prétendre à un salaire allant de 2400 à 2800 euros bruts par mois.

Les perspectives d’évolution de l’électronicien aéronautique

Grâce à l'expérience acquise après plusieurs années, l'électronicien aéronautique pourra évoluer vers des postes de chefs d'atelier, d'encadrement de techniciens, ou encore de conception de sous-ensembles électroniques.

Entreprises qui emploient des électroniciens aéronautiques

  • Scalian ;
  • Thales ;
  • Daher ;
  • Safran ;
  • ONERA.
     

Je travaille dans le secteur de l'électronique où je fabrique, teste et modifie si besoin des cartes électroniques nécessaires au bon fonctionnement d'un avion, d'un hélicoptère, d'un satellite, d'un radar... Je peux réaliser des schémas électriques à partir d'un logiciel dédié ou bien réaliser des tests à partir d'un prototype. Si je détecte une panne, je dois alors proposer des solutions pour la résoudre et les appliquer. Grâce à mon métier, je suis au contact de technologies innovantes et c'est un peu grâce à moi si les objets s'envolent dans les airs.