Maison

Ces vitres intelligentes produisent de l'énergie et régulent la température

VidéoClassé sous :chauffage , Fluidglass , vitres intelligentes

En modulant leur transparence, ces vitres font varier la quantité de lumière pénétrant dans une pièce. Mieux, l'énergie absorbée n'est pas perdue et peut être restituée au bâtiment. Issue d'un programme de recherche européen, l'idée de Fluidglass commence à se concrétiser dans un prototype fonctionnel.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Fluidglass est un programme de recherche européen, coordonné par l'université du Liechtenstein, qui met au point un vitrage adaptatif capable de récupérer l'énergie thermique du soleil et, également, de modifier sa transparence. Avec un tel système, il serait possible de réguler plus facilement la température à l'intérieur d'une maison ou, plus encore, d'un immeuble de bureaux aux façades largement vitrées, voire de supprimer complètement le chauffage et la climatisation.

Les chercheurs ont élaboré une vitre à plusieurs couches. Côté extérieur, deux feuilles transparentes enferment un liquide absorbant la chaleur engendrée par les rayons du soleil. Côté intérieur, deux feuilles similaires contiennent un liquide à la transparence ajustable. Entre ces deux sandwichs, au milieu de l'épaisseur de la vitre, donc, circule un gaz assurant l'isolation thermique.

Ces vitres ajustent la lumière entrante

Une telle fenêtre assure donc deux fonctions. La première est la récupération d'une partie de la chaleur solaire, qui peut être transférée à l'intérieur du bâtiment. Le liquide absorbant la chaleur solaire, spécialement mis au point, circule dans les fenêtres et en ressort pour aller par exemple dans un échangeur de chaleur. La seconde fonction est la régulation de la transmission de lumière vers l'intérieur, par exemple pour en laisser passer le maximum par temps froid et le minimum quand il s'agit de rafraîchir.

Les premiers essais, qui nous sont présentés ici, semblent satisfaisants pour les équipes chargées du projet. Par grand ensoleillement, nous explique-t-on, une fenêtre peut produire jusqu'à 1 kilowattheure (thermique, donc). Selon les documents publiés, remplacer le vitrage d'un bâtiment classique par du Fluidglass ferait économiser 50 à 70 % sur la consommation d'énergie pour le chauffage ou la climatisation. La baisse est estimée entre 20 et 30 % pour les bâtiments récents les mieux optimisés pour les performances thermiques.

© Euronews