Maison

La vitelotte, une pomme de terre noire

Dossier - Potager : découvrez des légumes insolites...
DossierClassé sous :Maison , botanique , légume

-

Certains légumes que cultivaient autrefois les jardiniers, ainsi que des espèces potagères provenant de pays lointains sont en train d’apparaître dans un bon nombre de jardins. Les découvrir vous apportera bien des satisfactions…

  
DossiersPotager : découvrez des légumes insolites...
 

La vitelotte fait partie de la famille des solanacées, comme toutes les autres pommes de terre. Ce légume, originaire du Pérou, produit des tubercules à la peau noire, d'où son surnom de  « Négresse », et à la chair violette.

La vitelotte est appréciée en cuisine pour sa belle couleur violette. ©Cschleiermacher - CC BY-SA 3.0

Propriétés de la vitelotte 

La vitelotte contient des antioxydants capables de protéger le corps contre l'oxydation et certaines réactions chimiques nuisibles.

Culture de la vitelotte 

Cette pomme de terre réclame une terre légère et profonde, sans excès d'humidité. Chaque année, changez-la surtout de place, cette recommandation étant valable également pour les autres pommes de terre, en observant une rotation de 3 à 4 ans. Lors du bêchage précédant la plantation, apportez 4 kg/m2 de fumier ou de compost bien décomposé, ainsi que 100 g/m2 d'un engrais riche en potasse. Ce légume se plante début mai. Placez vos tubercules tous les 30 cm, germes vers le haut, à 10 cm de profondeur et en séparant vos sillons de 50 cm. Lorsque les jeunes pousses atteindront 20 cm de hauteur, il faudra les butter, une opération à renouveler 2 à 3 semaines plus tard. En cas d'attaque d'une grave maladie, le mildiou (taches brunâtres sur le feuillage et les tubercules), traitez sans attendre avec une spécialité à base de cuivre, en intervenant une seconde fois 10 jours plus tard.

Récolte de la vitelotte 

Fin août, attendez que les feuilles soient complètement fanées pour intervenir. Soulevez chaque pied à l'aide d'une fourche-bêche, en prenant soin de ne pas blesser les tubercules. Laissez-les sécher un moment au soleil avant de les rentrer. Stockez votre récolte dans un endroit frais, sombre et aéré, sur une couche de 10 cm de paille ou de fougères. Tout au long de la conservation de vos tubercules, il faudra régulièrement les dégermer manuellement, en supprimant par la même occasion ceux qui vous paraîtront malades.

À droite vitelottes cuites. © Stephen8888, CC by sa 2.5

Recette de la vitelotte 

Des vitelottes en purée pour 4 personnes :

  • 1 kg de vitelottes
  • 3 navets violets
  • 800 g de carottes
  • une échalote
  • une demi-cuillère à café de cannelle en poudre
  • une cuillère à café de cumin moulu
  • du beurre 
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche

Faites cuire les vitelottes puis, dans un autre récipient, les carottes et navets. Faites fondre l'échalote finement hachée dans du beurre. Écrasez les vitelottes à la fourchette, de façon à obtenir une belle purée, puis de la même façon les autres légumes, toujours dans un autre plat. Incorporez de la crème fraîche dans chaque purée. Ajoutez la cannelle dans la purée carottes-navets. Salez et poivrez.