Maison

La sécurité par système d'anti-intrusion

Dossier - La domotique, pour une maison intelligente
DossierClassé sous :Maison , domotique , aménagement

-

Contraction des mots domus (« domicile » en latin) et automatique, la domotique regroupe l’ensemble des technologies de l’électronique, de l’informatique et des communications au service de la maison. Son champ d’application est quasi illimité. Visite guidée...

  
DossiersLa domotique, pour une maison intelligente
 

Le premier système d'alarme connu est celui qui repose sur l'anti-intrusion.

Les systèmes d'alarme anti-intrusion sont très répandus. © Andrey Popov - Shutterstock

Le principe des alarmes anti-intrusion

Avec un système d’alarme conventionnel, la détection se déclenche au moment de l'effraction. Si l'on a oublié de déconnecter l'installation avant d'entrer chez soi, la sirène hurle sans distinction... Un dispositif réellement efficace s'adapte à la situation et agit en trois temps : prédétection, dissuasion et action (alerte à distance, verrouillage des issues...). 

Son installation repose sur quatre zones de détection : 

  • périphérique (abords de la maison) ;
  • périmétrique (ouvertures) ;
  • volumétrique (intérieur de la maison) ;
  • localisée (points particulièrement sensibles).

Un détecteur de mouvement placé en façade (au-dessus de la porte ou en angle) peut couvrir un vaste espace, du portail d'entrée à la maison. La protection devient à la fois plus efficace et discrète pour les voisins. À la moindre tentative d'intrusion, l'appareil déclenche une alarme intérieure, un flash, un appel sonore... ou alerte une centre de télésurveillance, suivant l'option retenue.

S'il est couplé avec un éclairage automatique, le malandrin se retrouve vite en pleine lumière, ce qui est généralement suffisant pour le faire déguerpir. Les portes et fenêtres sont munies de détecteurs d'ouverture, de bris de glace, de chocs... À l'intérieur, des détecteurs de mouvement veillent. Le cerveau de l'installation est une centrale (filaire ou radio), idéalement équipée d'un transmetteur téléphonique en relation avec un centre de télésurveillance.

Détecteur bivolumétrique à reconnaissance sélective par 4 capteurs : 2 canaux infrarouges passifs + 2 canaux hyperfréquence. L’alarme ne se déclenche que si les deux canaux détectent simultanément un seul et même signal, évitant ainsi les alertes intempestives. Laisse passer des animaux de taille inférieure à 70 cm, possède une détection « antimasque » et une sortie d’information « lentille sale ». Couverture : 15 m sur 90° en volumétrique, 15 m sur 5° en détection rideau, 23 m sur 5° en longue portée. Prix indicatif : 293 €. DEXT-B12 © Lextronic