Maison

Domotique : la motorisation de portes de garage

Dossier - La domotique, pour une maison intelligente
DossierClassé sous :Maison , domotique , aménagement

-

Contraction des mots domus (« domicile » en latin) et automatique, la domotique regroupe l’ensemble des technologies de l’électronique, de l’informatique et des communications au service de la maison. Son champ d’application est quasi illimité. Visite guidée...

  
DossiersLa domotique, pour une maison intelligente
 

Les ouvertures et fermetures automatiques par domotique concernent également les portes de garage. Une fois passé votre portail automatique, il serait dommage de sortir de la voiture pour rentrer dans le garage ! Les portes de garage motorisées offrent cette possibilité, bien appréciable.

© Mascha Tace - Shutterstock

Choisir sa porte de garage motorisée

Relevables, battantes ou s'ouvrant latéralement, les portes de garage se choisissent en fonction de l'espace disponible dans le local, de la largeur des écoinçons et de la retombée du linteau. Il faut aussi tenir compte des règles d'urbanisme interdisant les portes débordantes (basculantes, battantes) pour les garages situés en bordure de voie publique. Ces restrictions n'ont cependant guère d'incidence sur les possibilités d'automatisation : on trouve des modèles adaptables à tous les cas de figure, ou pratiquement.

Différentes automatisations de portails. © Lapeyre

Les portes de garage basculantes

Les portes basculantes et sectionnelles sont dotées de ressorts ou de contrepoids chargés de contrôler la levée et la descente. Ouvertes, elles s'effacent à l'horizontale à hauteur de linteau, libérant ainsi le volume du garage. Leur automatisation requiert un équipement particulier, qui se fixe le plus souvent au plafond ou y est suspendu par des pattes métalliques. Placé à l'extrémité d'un rail de guidage, l'opérateur entraîne une chaîne ou une vis sans fin qui déplace un chariot solidaire d'un bras de manœuvre, lui-même relié à la porte. Outre les sécurités communes à tous les types d'automatismes, ces portes comportent un dispositif antichute et un système de verrouillage antieffraction.

Transmission à chaîne et courroie sur rail de guidage. Alimentation générale 230 V (50/60 Hz), moteur fonctionnant en 24 V. Effort de traction 850 N. Vitesse de manœuvre 10 cm/s. Adaptable aux portes basculantes et sectionnelles, à contrepoids ou ressorts. Levier de déblocage manuel, batteries de secours en option. Gamme VER. © Came cancelli automatici

Parfois, c'est le bloc opérateur qui manœuvre directement la porte. Deux types de fonctionnement sont possibles : sur rail de guidage ou rotatif. Dans le premier cas, le moteur est relié à la porte et coulisse sur le rail sans nécessiter de chariot. Dans le second cas, il est fixé au tablier et, par l'intermédiaire d'une barre de transmission, actionne des bras télescopiques situés sur les côtés de l'encadrement.

Automatisme électromécanique pour portes basculantes à contrepoids. Fonctionnement rotatif par barre de manœuvre et bras télescopiques. Alimentation générale 230 V (50 Hz). Vitesse de rotation 1.400 tr/min. Couple maxi 300 Nm. Montage possible en parallèle de 2 moteurs, maître et esclave, pour augmenter la force de traction. Modèle 550 © Faac

Les portes de garage à basculement latéral

Les portes à déplacement latéral (accordéon, coulissantes, pliantes) peuvent recevoir différents types de motorisation : opérateur circulant sur rail fixé au mur ou au plafond, motoréducteurs à compas et chariots de guidage, etc. Les systèmes pour portes battantes reprennent le principe des bras articulés ou des vérins de portails. Les automatismes des portes à enroulement sont calqués sur ceux des volets roulants (voir la page suivante).

Porte de garage automatique à basculement latéral. Voir ci-dessous. © DR

Image du haut : motorisation à fixer au plafond ou en retombée de linteau. Transmission par chaîne carénée, guidage sur rail. Alimentation générale 230 V (50 Hz), moteur 24 V. Traction 800 N. Vitesse d'ouverture 17 cm/s. Fréquence radio 433 MHz. Novomatic 803. © Novoferm Habitat

Image du bas : automatisme pour portes pliantes ou accordéons à 2, 3 ou 4 vantaux et effacement vers l'intérieur. Motoréducteurs à compas, guidage par chariots et rail supérieur. Encombrement réduit. Alimentation 230 V, moteurs 24 V. Commande par radio, lecteur de carte électronique, contact à clé... Verrouillage par ventouse électromagnétique, contact d'alarme, déverrouillage manuel. Safir W 700. © Lantz Motorisation

Installation d'un automatisme pour porte de garage

Comme les portails, les portes de garage doivent être aptes à recevoir une motorisation. La pose peut impliquer l'intervention d'un professionnel ou, pour le moins, une étude de faisabilité de la part d'un technicien de la marque ou du revendeur. Une installation inadaptée fonctionne mal, est potentiellement dangereuse et se détériore rapidement. Dans tous les cas, les maçonneries doivent garantir un ancrage à toute épreuve pour supporter la traction (levée) ou la poussée (descente) : l'effort de pointe pour manœuvrer de grands et lourds panneaux peut atteindre 1.200 N (minimum 400 N). Prix constatés des kits : 90 à 2.630 € TTC.