Maison

La domotique : ouvertures et fermetures automatiques

Dossier - La domotique, pour une maison intelligente
DossierClassé sous :Maison , domotique , aménagement

-

Contraction des mots domus (« domicile » en latin) et automatique, la domotique regroupe l’ensemble des technologies de l’électronique, de l’informatique et des communications au service de la maison. Son champ d’application est quasi illimité. Visite guidée...

  
DossiersLa domotique, pour une maison intelligente
 

La corvée la plus courante dans une habitation est certainement l'ouverture et la fermeture des volets, portails, portes... La domotique simplifie le tout : à l'aide d'une télécommande ou de tout autre boitier, il est possible d'effectuer ces ouvertures et fermetures à la demande.

Avec l'automatisation des volets, finie la corvée ! © Cunaplus - Shutterstock

Ouvertures et fermetures à la demande

Dans un registre plus technique, les systèmes de motorisation équipent tous types de portes, volets, stores... Selon l'installation concernée, le pilotage s'effectue de façon individuelle ou centralisée, à partir d'un poste fixe ou à distance.

Les automatismes de portails et de portes de garage communiquent par ondes radio (MHz) avec le donneur d'ordre. Ils comportent un certain nombre de sécurités actives (protection IP) conformément à la réglementation européenne : normes EN 12445 et 12453.

Des photocellules agissant par paires jouent ainsi le rôle de sentinelles. Lors d'une action de fermeture, elles ordonnent immédiatement l'arrêt puis l'inversion du mouvement si elles détectent la présence d'un être vivant (personne ou animal) sur le passage. Les organes électroniques de commande et de programmation sont protégés contre le piratage. Des palpeurs ultrasensibles empêchent de se pincer les doigts tandis qu'un feu clignotant, obligatoire en bordure de voie publique, annonce l'ouverture imminente aux piétons et véhicules circulant à proximité.

La fermeture/ouverture est régie par les photocellules. © Came France

Sur la plupart des matériels en service dans le résidentiel, le boîtier ou l'armoire de commande est alimenté en 230 V par une ligne tirée depuis la maison. Ce qui implique de creuser des tranchées profondes de 85 cm au moins (voie carrossable) pour le passage des câbles : norme NF C 15-100 et suivantes sur les installations électriques enterrées. Les éléments du mécanisme sont quant à eux alimentés, via un transformateur, en courant continu de sécurité 12 ou 24 V.

En cas de coupure de courant, une batterie de secours prend le relais, ou la menuiserie est débloquée par un dispositif de déverrouillage manuel.