Banni de Terminus, Golan Trévize part à bord de l'Étoile Lointaine. © Luca Oleastri, Fotolia

Sciences

Fondation Foudroyée

Foundation's Edge
Isaac Asimov
LivreClassé sous :science-fiction , Asimov , Isaac asimov

Fondation foudroyée d'Isaac Asimov a été rédigé 30 ans après la trilogie initiale à la demande pressante du public et de l'éditeur. La Première Fondation est au sommet de sa puissance mais n'existe-t-il pas un autre protagoniste qui opérerait à l'insu de tous ? Deux hommes persuadés que la Seconde Fondation existe toujours partent à sa recherche. C'est un roman ambitieux, rocambolesque avec du suspense et des personnages affirmés auquel nous avons affaire ici. Asimov réussit à nouer une intrigue complexe tout en ouvrant une réflexion pertinente sur l'humanité.

Résumé du livre

Isaac Asimov - Fondation Foudroyée

Quatre-cent-quatre-vingt-dix-huit années se sont écoulées depuis la création de la Fondation de Hari Seldon. Elle est à présent au sommet de sa puissance, et selon toute apparence, tout lui sourit. Son ascension technologique est à son paroxysme, elle a su créer une Fédération comprenant plusieurs millions de mondes et contrôle ainsi un bon tiers de la Galaxie. Ses opposants se contentent de la désapprouver en silence et elle ne connaît plus de résistance, ayant même anéanti la Seconde Fondation deux cents ans plus tôt. Mais est-ce réellement le cas ?

Le conseiller Golan Trévize n'est pas d'accord à ce sujet. Selon lui la Seconde Fondation existe encore bel et bien et a su habilement maquiller sa mort en conduisant l'opération d'extermination menée par Terminus sur une fausse piste, et en sacrifiant quelques pions fidèles à sa cause pour donner une illusion de victoire à la Fondation. Ses idées ne plaisent pas au gouvernement de Terminus qui estime qu'installer un climat de peur et de paranoïa au sein de la population serait contre-productif et relèverait même de l'acte de trahison. 

Officiellement banni de la planète Terminus par la Fondation, Trévize est officieusement pourvu d'une mission pour le compte du Maire de Terminus qui, elle, croit le jeune conseiller. Ayant constaté qu'au cours des siècles, chaque tentative pour trouver le lieu de repaire de la Seconde Fondation s'était soldée par un échec, Trévize devra arpenter la Galaxie dans l'espoir d'attirer l'attention de la Seconde Fondation. Un appât pour attirer un gros poisson en somme.

Accompagné de l'historien Janov Pelorat, Trévize possède le parfait prétexte pour parcourir la Galaxie dans tous les sens. En effet le vieil homme poursuit lui-même une quête ambitieuse qui l'oblige à sortir de sa confortable université. Il est à la recherche d'une planète mythique, perdue depuis des milliers d'années et reléguée au rang de légende. La mystérieuse planète des Origines, berceau de l'humanité avant sa folle conquête des étoiles, l'insaisissable planète Terre.

Mythologie

Les voyages spatiaux chez Asimov se font en empruntant le fameux hyperespace, qui permet de faire des bonds de plusieurs milliers d'années-lumière en quelques instants. Ce principe est utilisé dans nombre d'œuvres de fiction parlant de voyage spatial, que ce soit sous forme de romans, de séries TV, de films, etc. Il vient à ce moment du récit la nécessité de nous pencher sur les progrès technologiques effectués par la Fondation dans ce domaine depuis sa création.

  • La navigation hyperspatiale : Le voyage hyperspatial s'effectue par petits bonds successifs d'un point à un autre de l'espace. Ces petits bonds sont nécessaires car à l'époque les pilotes devaient d'abord calculer leurs coordonnées dans l'espace en se repérant à la position des étoiles et à la trajectoire qu'ils avaient prise auparavant. Ils devaient ensuite calculer la trajectoire à prendre par leurs vaisseaux en prenant en compte des paramètres tels que la présence d'objets célestes (planètes, météorites, etc.) de plus ou moins grande importance sur le parcours et de leurs champs de gravité respectifs, pour ne citer qu'eux. Chaque calcul entre deux sauts prenait donc plusieurs jours et un trajet important pouvait donc prendre des mois.
  • Le LENS : Environ deux siècles après l’apparition de la Fondation, les scientifiques de Terminus créent la première carte de la Galaxie. Coûteux appareil qui projette en trois dimensions une image des corps célestes en mouvement, le LENS permet au voyageur de se repérer bien plus facilement lors de ses voyages spatiaux et accélère grandement le processus de calcul de trajectoires en vue de bonds hyperspatiaux. Malheureusement, le LENS n'est pas une carte complète de la Galaxie et ne permet ce confort de voyage que pour l'emprunt de routes anciennes et très fréquentées. Le reste de la Galaxie ne voit que ses étoiles les plus importantes représentées sur la carte.
  • L'ordinateur de bord : Quatre cents ans après la naissance de la Fondation apparaît le premier prototype d'ordinateur intelligent comprenant une carte tridimensionnelle très enrichie de la Galaxie, capable de prévoir en temps réel le mouvement de chaque étoile et planète, et de calculer la position de chacune à un temps donné. Golan Trévize fera ainsi remonter le temps à sa carte, voyant les étoiles remonter comme des pendules et des supernovas redevenir de jeunes soleils. L'ordinateur comprend le cycle de vie des corps célestes et les prévoit. Mais il peut aussi calculer lui-même les bonds hyperspatiaux ! Et c'est en 28 bonds successifs d'une intervalle de quelques secondes entre chaque, que Golan et l'historien Janov Pelorat arrivent sur la première planète qu'ils comptent visiter dans leur quête de la Terre, la planète Seychelle.
  • La Seconde Fondation : Se basant sur les plans établis par Seldon, la Seconde Fondation veille à la bonne exécution du projet Second Empire en affinant le plan de Seldon, le rectifiant légèrement quand il dévie trop de la réalité socio-politique du moment et surtout en se concentrant sur les individus, chose que la psychohistoire est incapable de faire. Si la Première Fondation se repose sur ses connaissances technologiques pour asseoir sa supériorité, la Seconde Fondation est une société de psychologues. Mais chez eux le mot « psychologie » prend un tout autre sens !
L'ordinateur de bord du vaisseau de Golan Trévize est capable de calculer des trajectoires complexes dans l'hyper-espace. © D1sk, Fotolia

Analyse

La science comme jalon narratif

Asimov met énormément en scène les progrès technologiques, petits comme grands qui ponctuent l'avancée de la société au cours de l'histoire de Fondation. Souvent décrites comme des éléments du décor de fond, parfois comme de toutes neuves innovations sur lesquelles s'émerveillent les héros, la science et ses avancées font partie de l'ADN même des écrits d'Asimov. Il paraît donc naturel d'en faire ici l'hommage.

Une analyse de

Illustrateur, rédacteur